lundi 28 novembre 2016

Justice League 5

Lorsque la mystérieuse Pandora recouvre sa boîte ancestrale renfermant les sept péchés capitaux, son premier geste est de la faire ouvrir par Superman. Mais cet acte fatidique va entraîner une lutte sans merci entre les trois Ligues de Justice, d'Amérique et des Ténèbres pour récupérer ce précieux artefact.

Justice League 5 La guerre des Ligues
Scénario : Geoff Johns, Jeff Lemire, Ray Fawkes, J.M. Dematteis
Dessin : Ivan Reis, Doug Mahnke, Mikel Janin, Jesus Saiz, Zander Cannon, Gene Ha, Andres Guinaldo, Joe Prado, Daniel Sampere, Patrick Zircher, Fernando Blanco
Encrage additionnel : Joe Prado, Oclair Albert, Jonathan Glapion, Rob Hunter, Eber Ferreira, Christian Alamy, Keith Champagne, Tom Nguyen, Marc Deering, Walden Wong
Couleur : Jeromy Cox, Art Lyons, Hi-Fi, Rod Reis, Gabe Eltaeb, Nathan Eyring, Brad Anderson, Pete Pantazis
Traduction : Edmond Tourriol
Édition : Urban Comics
Dépôt légal : Septembre 2014
I.S.B.N. 978-2-3657-7414-7


Nous avons ici l'introduction à l'arc Forever evil. Un arc que j'ai lu en press-book, qui annonçait du très lourd et qui m'avait pas mal déçu si je me rappelle bien. Le problème de DC qui fait du Marvel, c'est que ça manque cruellement de profondeur. Ici, nous avons tout un tas de personnages qui se tapent dessus, et c'est tout. Des personnages qui manquent cruellement de consistance, et des super-héros beaucoup trop nombreux. Du Marvel. Ce n'est pas si mal, ce serait du très bon Marvel, mais ça reste du DC moyen, l'histoire n'est pas mal, mais les scénaristes DC ne savent pas jongler avec les histoires multiples, ni mettre en avant les personnages quand il y en a trop. Et là, il y en a beaucoup trop. C'est dommage, c'eut pu être excellent, mais ce n'est que pas mal.