lundi 12 septembre 2016

Justice League 2

Il y a cinq ans, les plus grands héros de la Terre se sont constitués en une équipe redoutable... pour ses propres membres! Alors que les dissensions entre les équipiers deviennent de plus en plus visibles, un mystérieux ennemi va porter un coup fatal à cet équilibre fragile. Peut-être la menace mettra-t-elle la Ligue de Justice face aux conséquences de ces débordements passés?

Justice League 2 L'odyssée du mal
Scénario : Geoff Johns
Dessin : Jim Lee, Gene Ha, Carlos d'Anda, Ivan Reis, Kenneth Rocafort, David Finch et Ethan Van Sciver
Encrage : Scott Williams, Joe Prado, Mark Irwin, Jonathan Glapion, Sandra Hope, Mark Irwin (encore), Matt Banning, Robert Hunter, Joe Weems, Alex Garner et Trevor Scott
Couleurs : Art Lyon, Gabriel A. Eltaeb, Peter Pantazis, Tony Aviña et Sonia Oback
Traduction : Edmond Tourriol
Édition : Urban Comics
Sortie : février 2013
I.S.B.N. 978-2-3657-7186-3


Les personnages commencent à ressembler plus à la Ligue de Justice connue. Dans l'introduction, ils expliquent qu'en réalité, tout ce renouveau de l'univers DC Comics est dû à l'épisode Flashpoint, qu'en réalité, c'est une réalité parallèle. Je trouve ça nul comme explication, je n'aime pas du tout le coup des multivers, c'est la version "change un univers déjà existant pour les nuls". Quand bien même l'histoire est très prenante et bonne (même si le côté magique me gonfle et n'a pas sa place dans ce genre pour moi), ce qui avait l'air d'une initiative super couillue et courageuse n'est en fait qu'une tentative de renouveau mais surtout sans heurter les fans. C'est nul. Il faudrait que DC Comics se rende compte que son univers est dépassé, qu'il fallait faire un rebirth, mais un vrai, pas encore un univers parallèle, dire "les temps changent, les mentalités changent, nos personnages aussi". Même si je n'aime pas du tout le fait que Batman et Superman et tous les super-héros en dehors de Wonder-Woman accordent si peu d'importance à la vie humaine. C'est un très mauvais tournant ça.


Je râle, je râle mais c'est un bon album, j'ai envie de lire la suite, mais je crois sérieusement que DC Comics s'essouffle cruellement, heureusement que la plupart des Batman sont excellents, sans ça, il ne resterait rien de sauvable.