samedi 20 août 2016

Killing joke (the)

Produit par Bruce Timm et inspiré du roman graphique à succès DC Comics, Batman : The Killing Joke explore l'esprit sombre du Clown Prince du Crime. De ses débuts modestes en tant que comique raté à sa rencontre fatidique avec le Chevalier Noir qui a tout changé. Après s'être échappé de l'Asile d'Arkham, Le Joker cherche à prouver qu'une mauvaise journée peut rendre n'importe quelle personne aussi folle que lui. Avec le Commissaire Gordon dans le viseur du Joker, Batman pourra-t-il arrêter son plan fou à temps? Avec un prologue passionnant mettant en avant Barbara Gordon (Batgirl) et avec les retours de Kevin Conroy dans le rôle de Batman, Mark Hamill dans le rôle du Joker et Tara Strong dans le rôle de Batgirl, assistez à la naissance d'un super-méchant, au courage d'un héros et à une chute qui vous laissera sans voix.

Batman : The killing joke
Réalisation : Sam Liu
Scénario : Brian Azzarello
Musique : Kristopher Carter, Michael McCuistion et Lolita Ritmanis
Pays d'origine : États-Unis
Avec Kevin Conroy, Mark Hamill, Tara Strong, Ray Wise, Robin Atkin Downes, John DiMaggio, Brian George, J.P. Karliak, Andrew Kishino, Nolan North, Maury Sterling, Fred Tatasciore, Bruce Timm, Anna Vocino, Kari Wahlgren et Rick D. Wasserman
Sortie en août 2016
1h13min


Je me balade dans les rayons d'un centre culturel à la recherche de dvd pour ma fille quand la jaquette de celui m'interpelle : "hey toi!
- Euh... oui? réponds-je
- Je suis un dessin animé tiré d'une des plus grandes et plus belles histoires jamais écrite sur ton super-héros préféré! En plus je suis scénarisé par Brian Azzarello, qui est l'un des meilleurs scénaristes bd du moment!! Prends-moi!
- Titre.
- Hein?
- Non, rien, c'est un jeu... Puis-je regarder ton derrière? (oui, je reste poli et courtois même avec les jaquette de dvd un peu cavalière)
- Vas-y, mais après, quand tu auras vu que Kevin Conroy et Mark Hamill sont dans les doubleurs, tu m'achètes!
- Ok.
Et je l'ai acheté. Avez-vous lu le synopsis? Si non, faites-le. Voilà, le prologue passionnant mettant en avant Batgirl et une horreur, c'est tellement dégueulasse que je ne m'excuse même pas pour ma vulgarité et que j'en apprécierai presque le fait que Batffleck tue tout le long de son film (mais en fait non, ça passe toujours pas ça, même si ce qu'il se passe ici est presque pire). Et penser que ça vient de Brian Azzarello me fait pleurer du sang. Une fois le prologue passé, ça colle parfaitement au comic, du coup, c'est vraiment pas mal.
- Comment ça vraiment pas mal? Je suis complètement génial tu veux dire!! me crie le dvd.
- Non. Loin s'en faut. réponds-je.

En effet, le graphisme est immonde, c'est la nouvelle mode des dessins façon années 80, super désuets, très moches et sans aucun relief (ben cette mode m'ennuie profondément, putain, je sais qu'on est sur l'économie, mais quand on propose du spectacle, on essaie de faire en sorte de bien faire le truc s'il vous plaît, ça vous coûte pas beaucoup plus cher et vous arrêterez de vous faire cracher dessus ou vomir dans la bouche). L'animation est tellement pitoyable, c'est d'une laideur et d'une raideur incroyable, mais punaise, achetez des vrais artistes, ou faites-vous racheter par Disney s'il vous plait. Ou arrêtez le cinéma, DC Comics, je vous en supplie, arrêtez le massacre, il est déjà presque trop tard, mais par pitié, arrêtez de massacrer cet univers que j'aime tant.