mardi 31 mai 2016

American ultra

Mike mène une vie posée avec sa petite amie Phoebe. Mais ce soir, ils sont la cible d'une mystérieuse opération gouvernementale visant à les éliminer. Mike est en fait un agent dormant de la CIA dont la mémoire a été effacée et il est le premier surpris de découvrir que ses capacités de combat insoupçonnées peuvent le transformer en arme de destruction massive prête à tout fumer sur son passage...

American ultra
Un film de Nima Nourizadeh
Avec Jesse Eisenberg, Kristen Stewart, Topher Grace, Connie Britton, Walton Goggins, John Leguzamo, Bill Pullman et Tony Hale
Musique de Marcelo Zarvos
Sortie en août 2015
1h35min



Je déteste Kristen Stewart, elle est moche, elle ne sait pas jouer, elle a qu'une tête (c'est un peu la Christian Bale au féminin mais en moins pire quand même faut pas déconner). J'adore Jesse Eisenberg, il est moche, il est excellemment bon acteur et il se fait grave taper la tronche tout le long du film. C'est vraiment sympa comme film, ça détend, c'est brutal, l'histoire est simplissime, déjà vu mille fois, pleine de références pas cachées, et du coup, ça colle. C'est très bien réalisé, la musique est sympa. C'est un bon moment, mais je pense qu'ils auraient pu aller beaucoup plus loin.

Petite philosophie du zombie

Les zombies sont partout, au cinéma, à la télévision, dans nos rues, chez notre libraire. Grotesques et terrifiants, ils pourraient n'être qu'une tendance kitsch, un divertissement à la mode. Derrière sa démarche traînante et ridicule se cache pourtant une figure symptomatique de notre époque. Peur de l'épidémie ou fantasme de la catastrophe, aliénation moderne ou fascination pour la violence : le zombie et le monde apocalyptique qu'il crée parlent d'abord, intimement, de nous-mêmes. Par l'obscène exhibition de la mort, ultime tabou de la société occidentale, il brise les limites de la condition humaine : celles de la conscience, de la vie, de la civilisation. Mais, surtout, il trahit un fantasme émergent dans notre culture, celui d'en finir.

Petite philosophie du zombie
De Maxime Coulombe
Édité chez Puf
en janvier 2013
I.S.B.N. 978-2-13-058940-2



C'est exactement de la philosophie. Ou comment écrire en 200 pages ce qui tenait en 10. À grand renfort de citations qui ne parlent pas du tout du sujet. C'est ça en fait, plein de divagations pour arriver à un point super simple mais qui n'apporte pas grand chose au fait établi. Attention, ce n'est pas inintéressant du tout, c'est très intelligent comme livre, et ça fait plaisir à lire, mais ça manque sérieusement de droit de réponse je trouve.

Nouvelles aventures d'Aladin (les)

Les nouvelles aventures d'Aladin
Un film d'Arthur Benzaquen
Avec Kev Adams, Jean-Paul Rouve, Vanessa Guide, William Lebghil, Audrey Lamy, Eric Judor et Michel Blanc
Musique de Michael Trodjman et Maxime Desprez
Sortie en août 2015
1h41min



Étrangement, c'est un film intelligent. Pas de méprise, c'est complètement débile, mais la façon de faire, même si c'est un peu niaiseux, est très maligne. Et moi qui pensais détester ce film, ben je me suis surpris à rire et à apprécier. William Lebghil est grandiose dans ses rôles, la musique est excessivement mauvaise, mais le film reste très agréable.