mardi 3 mai 2016

Chute de la flèche (la)

Tombée aux mains d'un Prince Sorcier, Talia apprend la douleur. Enchaînée dans un cachot peuplé de rats, son corps n'est plus qu'une plaie. Torturée, affamée, violée par des gardiens hideux, droguée pour que ses pouvoirs lui soient inaccessibles, elle ne songe qu'à joindre par la pensée Rolan, son cheval magique, pour l'avertir des menaces qui pèsent sur Valdemar, des armées qui se rassemblent, des mages qui fourbissent leurs sorts.

La chute de la flèche
De Mercedes Lackey
Traduction de Rosalie Guillaume
Édité chez Pocket
en janvier 1997
I.S.B.N. 2-266-06998-5



Je vais passer en premier lieu l'interprétation minimaliste et un brin aigrie de cette partie de la saga. C'est l'histoire d'une petite fille maltraitée qui se fait recueillir par la bourgeoisie d'un royaume de gens super sympas pour qu'elle devienne la confidente de la reine du dit royaume, à son arrivée, elle est l'Élue, son poney magique la choisit pour la guider à travers les difficultés de la vie. Dans son nouveau monde, elle est heureuse, elle se trouve un amoureux qui est le meilleur pote de son mentor. Après les troubles amoureux que l'on peut imaginer, elle est envoyée dans un pays lointain avec son mentor. Elle est maltraitée de nouveau et essaie de se faire sauver par son poney magique. À la fin, elle est sauvée par son amoureux, ils vivent heureux avec leurs poneys magiques respectifs... C'est très résumé, mais c'est exactement ça. Malgré tout, ce n'est pas trop mal écrit, ça avance assez vite, on est un peu pris dans le truc sans que ce soit transcendant. Je dirais que c'est largement moins pire que les deux précédents.