mardi 15 mars 2016

Spectre

Un message cryptique surgi du passé entraîne Bond dans une mission très personnelle à Mexico puis à Rome, où il rencontre Lucia Sciarra, la très belle veuve d'un célèbre criminel. Bond réussit à infiltrer une réunion secrète révélant une redoutable organisation baptisée SPECTRE. Pendant ce temps, à Londres, Max Denbigh, le nouveau directeur du Centre pour la Sécurité Nationale, remet en cause les actions de Bond et l'existence même du MI6, dirigé par M. Bond persuade Moneypenny et Q de l'aider secrètement à localiser Madeleine Swann, la fille de son vieil ennemi, Mr White, qui pourrait détenir le moyen de détruire SPECTRE. Fille de tueur, Madeleine comprend Bond mieux que personne... En s'approchant du cœur de SPECTRE, Bond va découvrir qu'il existe peut-être un terrible lien entre lui et le mystérieux ennemi qu'il traque.

James Bond 24 Spectre
Un film de Sam Mendes
Avec Daniel Craig, Christoph Waltz, Léa Seydoux, Ben Whishaw, Noamie Harris, Dave Bautista, Monica Bellucci et Ralph Fiennes
Musique de Stan Smith
Sortie en octobre 2015
2h22min


Ça fait une moyenne. Le premier Daniel Craig était énorme, le deuxième était vraiment mauvais, le troisième était gigantesque, celui-ci est mauvais. Pourtant je suis fan de Ralph Fiennes, Daniel Craig et Christoph Waltz, j'aime beaucoup Naomie Harris et Ben Whishaw, par contre, Léa Seydoux m'insupporte façon Marion Cotillard (jeu d'actrice compris, elle est mauvaise, une horreur, et le charisme d'une huître avec ça). Toutes les scènes dans lesquelles elle apparaît sont d'une longueur incroyable, il est rare que je dise ça, mais je crois qu'à elle seule, elle gâche le film (un peu comme le feraient Marion Cotillard et/ou Christian Bale). C'est dommage, l'idée était bonne, l'histoire est un peu trop américanisée à mon goût mes ça passe encore, les autres acteurs sont super convaincants, les cascades et scènes d'action sont géniales. Mais il y a elle. Tant pis.

Superman/Batman 2

Un beau jour, le monde se réveille sous le joug de ses plus grands héros : Superman et Batman! L'humanité n'a plus qu'un choix : obéir ou périr... Comment en est-on arrivé là? Et reste-t-il un seul adversaire capable de s'opposer à ce dangereux tandem? Quand le plus fabuleux des duos compte à sa tête les pires tyrans imaginables, le seul espoir se trouve désormais entre les mains de la Princesse Amazone, Wonder Woman...

Superman/Batman 2
Scénario de Jeph Loeb, Sam Loeb, Geoff Johns, Brian K. Vaughan, Allan Heinberg, Paul Levitz, Mark Verheiden, Richard Starkings, Brad Meltzer, Audrey Loeb, Joe Kelly, Joe Casey et Joss Whedon
Dessin d'Ed McGuinness, Carlos Pacheco, Ian Churchill, Tim Sale, Jim Lee, Pat Lee, Mike Kunkel, Ducan Rouleau, Rob Liefeld, Joe Madureira, Art Adams, Joyce Chin, Jeff Matsuda et John Cassaday
Couleurs de Dave Stewart, Laura Martin, Christina Strain, Lee Loughridge, Dave McCaig et José Villarrubia
Traduction de Nicole Duclos et Mathieu Auverdin
Édité chez Urban Comics
en mars 2016
I.S.B.N. 978-2-3657-7832-9


Trois points. Le premier, l'histoire principale. Elle est grandiose, très bien écrite, très bien dessinée. J'avais déjà lu le début de ce tome ici en anglais, mais ça devient largement meilleur quand il y a l'entièreté de l'histoire. C'est vraiment génial, j'adore. La deuxième histoire est un hommage de tout plein d'auteurs au fils de Jeph Loeb qui est mort d'un cancer en 2005. Cet hommage là ne m'a pas ému plus que ça, l'intention est belle, mais l'histoire n'est pas grandiose, pas vraiment bonne, alors que la troisième partie, qui pour moi correspond au vrai hommage m'a tout retourné, c'est du Superman, mais c'est tellement chouette, tellement triste, c'est un hommage sublime et je dis bravo à monsieur Loeb d'avoir fait ça, c'est superbe.