mercredi 27 janvier 2016

Étrange bibliothèque (l')

Entre rêve et cauchemar, Haruki Murakami nous livre une nouvelle inédite, hypnotique, grinçante, superbement mise en image par la talentueuse illustratrice allemande Kat Menschik, qui restitue à merveille l'inquiétante étrangeté de l'univers du maître.

L'étrange bibliothèque
De Haruki Murakami
Traduction de Hélène Morita
Édité chez Belfond
en novembre 2015
I.S.B.N. 978-2-7144-5955-8


Sublime. L'histoire est magnifique, on reconnaît bien le style de l'auteur tant les questions sont nombreuses. Il n'y a aucune réponse, c'est très sombre, magnifique. J'aime énormément. Je n'aime pas les illustrations en revanche, mais alors pas du tout, mais ce n'est pas grave, parce que c'est une nouvelle superbe. J'aime énormément! Cet auteur est un pur génie, bravo!!

Infinite crisis 4

La Tour de Garde de la Ligue de Justice a été détruite dans une explosion! Le Rocher d'Éternité a chuté sur Gotham City! La guerre spatiale entre Rann et Thanagar a été interrompue par une anomalie cosmique! L'attaque des O.M.A.C. n'a été repoussée que pour un temps! Et la Société Secrète des Super-Vilains prépare une évasion de grande ampleur! Tous ces événements tragiques conduisent trois anciens surhommes à faire leur retour afin de rectifier la situation, que les héros l'acceptent ou non!

Infinite crisis 4 Les survivants
Scénario de Geoff Johns, Bill Willingham et Marv Wolfman
Dessin de Phil Jimenez, George Pérez, Ivan Reis, Amanda Conner, Justiniano, Dan Jurgens et Jerry Ordway
Couleurs de Jeromy Fox, Guy Major et Paul Mounts
Traduction d'Edmond Tourriol
Édité chez Urban Comics
en novembre 2015
I.S.B.N. 978-2-3657-7511-3


Nous avons enfin les explications de ce capharnaüm gigantesque. J'en reviens à dire que quand on ne sait pas gérer le multivers, mieux vaut ne pas s'y attaquer. Parce qu'au final, c'est assez simple, et il n'y avait pas besoin d'en faire un bazar sans nom et à la limite du lisible. Je dis ça, mais ce tome est vraiment pas mal, même si on y accorde beaucoup trop d'importance à Power Girl qui est un personnage super vide (même si ça a l'air très plein je l'accorde à tous les pervers et autres adolescents). Malgré tout, ça reste assez sympa, et ça annonce la fin dans le prochain tome (ce qui n'est pas franchement dommage) et ça va être bien. J'espère. Un tome assez sympa.

Vents du changement (les)

Elspeth sent passer sur elle les vents du changement. Elle a résisté au complot des chevaux magiques, montures des Hérauts de Valdemar. Elle va enfin étudier la magie avec un véritable Adepte : Ventnoir. Ensemble ils se sont battus pour protéger le territoire secret des Tayledras. Ensemble ils ont gagné. Ils vont apprendre à se connaître, à s'apprécier, à partager les instants tranquilles et les dangers. Car autour d e leur refuge règne la peur, un ennemi invisible les surveille, essayant de capter les pouvoirs des Taleydras. Leurs amis suivent leur propre chemin. Nyara la modifiée est partie avec Besoin, l'épée magique. Skif, Héraut et chevalier servant d'Elspeth, est parti la chercher; par amour? par désir? Il ne sait. Les Taleydras s'enferment dans leurs rites magiques. Bientôt Elspeth et Ventnoir vont reprendre la lutte pour sauver leur îlot de verdure et le monde environnant des périls qui montent. Ils vont compter leurs amis, ces gryphons survivants d'un lointain passé, cet adepte aux mœurs particulières venu les aider en dilettante, et quelques autres rassemblés en hâte. Ensemble, ils vont utiliser la magie - naissante ou renaissante - contre les mal, contre la mort.

Les vents du changement
De Mercedes Lackey
Traduction de Rosalie Guillaume
Édité chez Pocket
en juin 2000
I.S.B.N. 2-226-08869-6


Comme pour le bouquin précédent, je ne suis pas amateur de ce genre, mais ici encore, ce n'est pas si mal. C'est même plutôt bien. Il ne se passe rien pendant la presque totalité du truc, tout ça pour amener les trois ou quatre derniers chapitres, où tout pète. C'est vraiment pas mal du tout, et je suis étonné de remarquer que j'ai envie de connaître la suite.