samedi 26 avril 2014

Match point

Jeune professeur de tennis issu d’un milieu modeste, Chris Wilton sympathise avec Tom Hewett, fils de bonne famille, qui lui présente sa sœur Chloé ainsi que sa fiancée, une jeune comédienne américaine, Nola. Alors même que son idylle naissante avec Chloé lui permet d’envisager l’ascension sociale dont il rêvait, Chris est irrésistiblement attiré par Nola...

Match point
Un film de Woody Allen
Avec Brian Cox, Matthew Goode, Scarlett Johansson, Emily Mortimer, Jonathan Rhys Meyers et Penelope Wilton
Sortie en mai 2005
2h


Alors, tout d’abord, il faut que j’avoue avoir vraiment adoré ce film quelques années auparavant. Je le trouvais beau, bien fait, je ne comprenais pas les choix du personnage principal, je ne comprenais pas sa manière d’être parce que la tromperie est quelque chose qui m’a toujours écœuré, mais je trouvais ce film beau. Je le revois ce soir, et je le trouve long, plein d’incohérence et salement malsain. La musique est magnifique, les accents des acteurs sont géniaux, mais je ne trouve plus ça beau du tout. Je trouve ça plein d’erreurs et plein de pas possible tellement c’est gros. Dommage, je l’aimais bien ce film avant.

30 jours de nuit 2

Après le sacrifice d’Eben, qui délivra la ville de Barrow d’une invasion de vampires, Stella, sa femme, dédie désormais sa vie à traquer ces monstres en révélant au monde entier leur existence à travers son livre. En tournée promotionnelle à Los Angeles, elle attire inévitablement l’attention de créatures qui préféreraient rester dans l’ombre, et apprend à leur contact qu’il existerait un moyen de ressusciter son mari.

30 jours de nuit 2 Jours sombres
Scénario de Steve Niles
Dessin et couleurs de Ben Templesmith
Traduction d’Anne Capuron
Édité chez Delcourt
en décembre 2007
I.S.B.N. 978-2-7560-1086-1


Bien moins bon que le premier. Mais j’en avais un très mauvais souvenir et il s’avère que ce n’est pas aussi mauvais que ça. Attention, ce n’est pas grandiose, loin de là, mais c’est divertissant et suffisamment vite lu pour ne pas devenir lourd. Du coup, c’est pas trop mal, même si je maintiens qu’ils auraient dû s’arrêter au premier.

Garfield 23

Garfield 23 Est un drôle de pistolet
De Jim Davis
Traduction d’Anthéa Shackleton
Édité chez Dargaud
en avril 1999
I.S.B.N. 2-205-04565-2


Alors oui, je passe une grande partie de ma vie aux toilettes, c’est pour ça que je lis plein de Garfield, mais je suis rassuré, je ne trouve toujours pas ça bon. Voilà, vous êtes ravis de le savoir, et moi aussi.