mardi 1 avril 2014

Dernier samouraï (le)

Tom Cruise incarne le Capitaine Nathan Algren, héros de la guerre de Sécession, venu au Japon pour combattre les Samouraïs et qui finira par embrasser leur cause. Ken Watanabe est Katsumoto, chef des Samouraïs, confronté à la disparition de son mode de vie et dont le destin se trouvera mêlé à celui du capitaine américain. Edward Zwick réalise ce récit épique, émouvant et époustouflant, sur la naissance du Japon moderne.

Le dernier samouraï
Un "film" d’Edward Zwick
Avec Tom Cruise, Timothy Spall, Ken Watanabe, Billy Connolly, Tony Goldwyn, Hiroyuki Sanada et Koyuki
Musique d’Hans Zimmer
Sortie en novembre 2003
2h27min


Que ce film est long, qu’il est pénible. Rien de crédible, presque tous les acteurs sont bons, mais Tom Cruise est pas crédible deux secondes. Et les bons japonais n’arrivent pas à sauver cette histoire si mauvaise, si j’étais un samouraï, j’exigerai un seppuku pour les punir d’avoir déshonoré leur peuple, leurs origines et leurs principes (même si je ne suis pas suffisamment connaisseur pour me le permettre). C’est ridicule ce film, c’est interminable, c’est plein d’incohérence. Une honte, du gaspillage de temps et d’argent. Comment peut-on seulement trouver ça potable ?

Black butler 11

«Je vous servirai avec dévouement»... Aurora, une société secrète, proclame avoir rendu possible la résurrection des morts. Afin d’en apprendre plus, le majordome Sebastian s’invite dans une réunion se tenant à bord d’un paquebot de luxe. Le grand océan d’azur rugit, tandis que voque sur ses flots un groupe hétéroclite dont les membres se reconnaissent à ce cri de ralliement : «Phénix».

Black butler 11
De Yana Toboso
Traduction de Pascale Simon
Édité chez Kana
en novembre 2012
I.S.B.N. 978-2-5050-1565-9


Deux parties. La fin de l’histoire précédente, qui est décevante du coup, pour moi, ça aurait dû s’arrêter au tome précédent et c’eut été très bien. Et le début de la nouvelle histoire... Une histoire avec des zombies. Du coup, ça a l’air chouette. Un tome moyen, mais qui annonce du bon.

Zatoichi

Japon, 19ème siècle... Zatoichi est un voyageur aveugle gagnant sa vie comme joueur professionnel et masseur. Mais derrière son humble apparence, Zatoichi est un redoutable combattant, rapide comme l’éclair et dont les coups s’avèrent d’une stupéfiante précision.

Zatoichi
Un film de Takeshi Kitano
Avec Beat Takeshi, Tadanobu Asano, Michiyo Ogusu et Yui Natsukawa
Musique de Keiichi Suzuki
Sortie en septembre 2003
1h53min


J’adore ce film. Parce que c’est mal fait, parce que Beat Takeshi est un acteur génial, que tous les acteurs sont géniaux, que la musique est très bonne, que c’est rapide et drôle. J’adore ce film et puis c’est tout.