mardi 18 mars 2014

Pompoko

Dans une montagne résident les Tanuki, une espèce mi raton laveur mi blaireau. Comme dans les contes, les Tanuki ont le pouvoir de changer de forme quand ils le désirent. Leur vie insouciante entrecoupée de batailles entre tribus de Tanuki ennemies leur fait ignorer la présence toujours plus proche des hommes, jusqu’au jour où ces derniers décident de faire de la montagne une ville. Les Tanuki vont alors tenter d’effrayer les humains en jouant avec leurs pouvoirs extraordinaires. Cependant, il en faudra plus pour que les hommes renoncent à s’approprier l’espace offert par les forêts... et nos Tanuki ne sont pas au bout de leurs peines!

Pompoko
Un film d’Isao Takahata
Musique de Koryu Manto, Watanobe, Yoko Ino et Masaru Goto
Sortie en juillet 1994
1h54min


J’avais entendu plein de mal de ce dessin animé. Du coup, je m’attendais à un gros navet. Alors d’accord, c’est très long, et très lent, mais ça reste quand même pas si pire, c’est plein de morale écolo qui ferait plaisir à Etienne B., mais malgré tout, c’est pas si pire. Je ne peux pas dire que ce soit vraiment bon, mais de là à le descendre en flèche, non, parce qu’il manque seulement d’un petit quelque chose qui le rende un peu moins lent. Et c’est vrai que dès le générique de fin lancé, je me suis endormi dans une longue sieste dont j’émerge à peine, mais comme je le dis, c’était malgré tout assez agréable.