jeudi 8 août 2013

Grande énigme (la)

Batman et Judge Dredd ont été transportés dans un monde étrange... où ils doivent combattre à mort pour le divertissement d’un joueur intergalactique. Aucun des deux ne veut gagner, mais aucun ne peut se permettre de perdre...

Batman Judge Dredd : La grande énigme
Scénario d’Alan Grant et John Wagner
Dessin et couleurs de Carl Critchlow et Dermot Power
Traduction de Teshi Bharucha
Édité aux Éditions USA
en janvier 1996
I.S.B.N. 2-911033-05-1



Un album très vite lu. L’histoire n’est pas mal mais aurait mérité quelques approfondissements, les dessins sont sympas, mais auraient mérité autre qu’une copie de Simon Bisley. Le tout est assez divertissant, mais manque de finitions à mon goût.

Attends...

Attends...
De Jason
Traduit et édité chez Atrabile
en octobre 2000
I.S.B.N. 2-9700165-3-2



Comme à son habitude, Jason n’est pas très rigolo. Une interprétation triste, morne et bien trop terre à terre de la vie... De ses silences pesants, et de ses attentes non récompensées...

J. Edgar

J. Edgar Hoover était directeur du FBI durant près de 50 ans. Hoover était à la fois craint et admiré, méprisé et révéré, capable de déformer la vérité aussi facilement que de la cacher. Ses méthodes étaient impitoyables et héroïques, avec toujours le besoin d’être au centre de l’attention. Mais derrière les portes fermées, il cachait des secrets qui auraient pu ruiner son image, sa carrière et sa vie.

J. Edgar
Un film de Clint Eastwood
Avec Leonardo DiCaprio, Naomi Watts, Armie Hammer, Josh Lucas et Judi Dench
Sortie en novembre 2011
2h11min



J’aime beaucoup Clint Eastwood en tant que réalisateur. Et ce film est excellent. Très bien joué même si les prothèses faciales gênent DiCaprio et Hammer, Watts s’en sort très bien, elle. Les trois restent malgré tout extrêmement justes. C’est un très bon film qui place J. Edgar Hoover dans la peau d’un petit Adolf Hitler moins virulent que le tristement célèbre dictateur. Un personnage épaulé par plein de monde mais trop égoïste pour s’en rendre compte. C’est très bien fait. Bravo. Et la musique est sublime.

Ozma la princesse d’Oz

En route vers l’Australie, Dorothée est surprise par une tempête et fait naufrage. La petite fille atterrit dans le monde fantastique d’Ev où elle rencontre Tic-Tac, l’homme mécanique, et Billina, la plus malicieuse des poules. Avec l’aide de ses vieux amis du pays d’Oz, le Bûcheron en Fer-Blanc, l’Épouvantail et le Lion Poltron, mais aussi d’Ozma, la nouvelle princesse d’Oz, Dorothée va défier le terrible roi des Nomes afin de pouvoir rentrer chez elle.

Ozma la princesse d’Oz
Scénario d’Eric Shanower
Dessin de Skottie Young
Couleurs de Jean-François Beaulieu
Traduction de Françoise Effosse-Roche
Édité chez Panini Comics
en mars 2013
I.S.B.N. 978-2-8094-3015-8



Pour une fois, il me faudra le concours de personnes ayant lu cet album. En effet, l’album est très bon, et vraiment superbement bien dessiné. Skottie Young est un génie, sans aucun doute. Par contre, je trouve les personnages du premier album détestables. Prétentieux et hautains, oui, oui, les deux. Alors qu’ils étaient si aimables et simples dans le premier, dans celui-ci, ils sont pédants. C’est une horreur. Est-ce que c’est moi, ou est-ce vraiment le cas? Dites-moi s’il vous plait.