dimanche 21 juillet 2013

2 sœurs

Après une longue absence, deux adolescentes, Sui-mi et sa jeune sœur Su-yeon, reviennent dans la demeure familiale, grande maison isolée à la campagne. Ramenées par leur père, elles sont accueillies par leur belle-mère, dont le comportement suscite des réactions épidémiques chez les deux sœurs. Après plusieurs événements étranges, les rapports entre la belle-mère et les deux filles s’enveniment cruellement. Machination ou présence surnaturelle dans la maison? La réponse pourrait être aussi effrayante qu’inattendue...

2 sœurs
Un film de Kim Jee-won
Avec Yeom Jeong-a, Im Soo-jung, Moon Geun-young et Kim Kab-su
Sortie en juin 2003
1h50min



Ce film est nul. C’est long, c’est lent, c’est pénible, c’est un truc à regarder quand on a autre chose à faire.

Witchblade 9

Witchblade 9
Scénario de Christina Z. et David Wohl
Dessin de Michael Turner
Couleurs de Jonathan D. Smith
Traduction de Nicole Duclos
Édité aux Éditions Semic
en mars 1998
I.S.S.N. 1281-3249



Ce press-book est divisé en deux, l’histoire de Witchblade continue dans la première, c’est sympa mais trop rapide, du coup, on a pas vraiment le temps de profiter, et la deuxième partie est l’histoire de Darkness, du coup, bah ayant les versions reliées, c’est dommage pour moi. Mais ça reste très sympa.

Kafka sur le rivage

Kafka sur le rivage
De Haruki Murakami
Traduction de Corinne Atlan
Édité chez Belfond
en janvier 2006
I.S.B.N. 978-2-7144-4041-9



Cet auteur a une sale manie. Il écrit un bouquin absolument génial. Très prenant, avec des personnages très attachants, très bien construits et une histoire un peu fantastique mais très crédible malgré tout. Il fait ça sur la grande majorité de son bouquin, du coup, on le dévore. Milieu fin du livre, le rythme s’accélère et ça devient intenable, c’est génial, hyper bon. Là, il balance trois chapitres hyper longs, vraiment pénibles, que je n’aime pas du tout et qui me font rechigner à la lecture, chapitres néanmoins très important puisque le dénouement s’y joue plus ou moins. Et il termine sur de l’excellent. Alors oui, ce livre est génial, comme les autres (ceux que j’ai lu pour l’instant, celui-ci ou celui-ci ou encore celui-là) mais il y a un gros bémol quand même.