dimanche 14 juillet 2013

Sorcelleries 1

Il était une fois... Une petite fée qui décida d’aller au pays des sorcières. Une adorable petite peste qui s’installa chez trois vieilles sorcières déboussolées par cet embarrassant «couffin»! De mémoire de sorcière, jamais une fée n’avait osé s’introduire sur leurs terres, isolées de tout, y compris du monde moderne. Un sortilège se serait-il abattu ici-bas...?

Sorcelleries 1 Le ballets des mémés
Scénario de Teresa Valero
Dessin et couleurs de Juanjo Guarnido
Traduction de Sophie Lhéraud
Édité chez Dargaud
en février 2010
I.S.B.N. 978-2205-06005-8



Je ne sais pas trop quoi penser de cette bande dessinée. C’est très léger, assez sympa, un peu d’humour, des dessins pas trop mal. Il manque cela dit quelque chose. Déjà, les dessins sont seulement «pas trop mal» (mis à part le chat qui est génial) et c’est super décevant venant d’un type qui dessine Blacksad. L’histoire est sympa mais c’est du déjà-vu, il n’y a rien d’exceptionnel, c’est sympa, c’est tout. Je ne sais pas. C’est pas mal, mais j’ai comme un arrière goût de déception...

Tempête de boulettes géantes

Quand sa dernière réalisation s’envole dans les nuages après avoir détruit la place du village, Flint Lockwood croit légitimement que sa carrière d’inventeur est terminée. Puis, l’impensable arrive et il se met à pleuvoir des cheeseburgers. Sa machine fonctionne vraiment! Lorsqu’elle commence à n’en faire qu’à sa tête, cependant, Flint doit enrôler la présentatrice météo, Sam Sparks, pour l’aider à trouver une façon d’enrayer la machine et limiter les dégâts.

Tempête de boulettes géantes
Un film de Phil Lord et Christopher Miller
Musique de Mark Mothersbaugh
Sortie en septembre 2009
1h26min



Ce film est vraiment chouette, ça dégoûte un peu de la bouffe, mais c’est vraiment rigolo. Plein d’humour bête, le graphisme est très sympa, j’aime beaucoup, beaucoup.

Akira 5

Akira 5
De Katsuhiro Otomo
Traduction de Sylvain Chollet
Édité chez Glénat
en mai 2006
I.S.B.N. 2-7234-2825-7



Tout se met en place pour le bouquet final. C’est tellement bon, tellement génial, tellement bien fichu. Ce monsieur Otomo est définitivement un génie.

Long halloween (un)

Quelques mois après sa première victoire contre l’empire du crime qui phagocyte Gotham, le vigilant Batman enquête sur une série de meurtres perpétrés uniquement lors des fêtes. Travaillant en parallèle avec le jeune procureur Harvey Dent et le capitaine de police James Gordon, le Chevalier Noir engage une course contre un calendrier morbide qui égrène chaque mois une victime supplémentaire. Une enquête dont la conclusion pourrait bien sonner la chute du plus grand espoir de Gotham, et la naissance de l’une de ses pires créatures...

Batman : Un long halloween
Scénario de Jeph Loeb
Dessin de Tim Sale
Couleurs de Gregory Wright et Dave Stewart
Traduction de Thomas Davier
Édité chez Urban Comics
en janvier 2013
I.S.B.N. 978-2-3657-7178-8



Voici donc l’album qui vient avant AmèreVictoire. Je ne le savais pas. Je croyais qu’il s’agissait de la version française de Haunted Knight, avec quelques chapitres en plus. Mais pas du tout. C’est un album génialissime, vraiment, il est grandiose, tant au niveau de l’histoire, que du dessin et de la mise en scène. C’est un vrai beau livre. J’aime énormément ces deux auteurs, comme je le disais ici, et cet album est tout bonnement parfait.