lundi 25 mars 2013

Secte des égoïstes (la)

Et si la vie n’était qu’un songe? Et si les nuages, les oiseaux, la Terre et les autres hommes n’étaient que visions de notre esprit? À Paris, dans une salle du sous-sol de la Bibliothèque nationale, un chercheur découvre par hasard l’existence d’un excentrique, Gaspard Languenhaert, qui soutint cette philosophie «égoïste» dans les salons du XVIIIe siècle. Intrigué, il abandonne ses travaux et part à la recherche de ce penseur singulier. Mystérieusement, toutes les pistes tournent court. Conspiration? Malédiction? Sur les traces de Languenhaert et de ses disciples, de Paris à Amsterdam, c’est peut-être et surtout au fond de lui-même que notre chercheur enquête, emportant avec lui le lecteur dans des vertiges hallucinants.

La secte des égoïstes
D’Eric-Emmanuel Schmitt
Édité chez Le Livre de Poche
en juillet 1994
I.S.B.N. 2-253-14050-3


Ce bouquin est grandiose. J’aime beaucoup certains des livres de cet auteur, dont celui-ci. J’adhère complètement à la secte des égoïstes. Il me l’a vendue sa secte, sa doctrine philosophique, j’ai envie de le connaître ce Gaspard... J’aime énormément ce livre. J’aime ses personnages, c’est excellent, vite lu, j’adore.

Marvel crossover 11

Marvel crossover 11 Unlimited access 2
Scénario de Karl Kesel
Dessin de Pat Olliffe
Couleurs de Greg Wright
Traduction de Geneviève Coulomb
Édité chez Marvel
en décembre 1998
I.S.S.N. en cours


Pas trop mauvais ce tome. Le début n’était pas top top si je me souviens bien, mais celui passe. Ce n’est rien de génial, rien de grandiose, rien de remarquable, mais ça passe. Un passe temps assez agréable. Après, j’ai quand même l’impression que cette série s’essouffle. On verra bien avec les suivants.

Lady doll 2

Gaja, tu ne parles qu’à tes poupées. Gaja, ton visage te vaut d’être rejetée du monde, et te soupirants s’enfuient en te découvrant. La seule personne à pouvoir te comprendre Gaja, c’est moi, Sébastien. Moi qui t’aime telle que tu es et qui voudrais tant te prendre par la main. Gaja, ma tendre adorée, me laisseras-tu t’approcher?

Lady doll 2 Une maison de poupée
Scénario de Daniele Vessella
Dessin et couleurs de Beatrice Penco Sechi
Traduction de Chantal Paluszek
Édité chez Soleil
en janvier 2013
I.S.B.N. 978-2-302-02277-5


Bien mieux que le premier tome, cet album conclut une histoire pas franchement rigolote. Ça ne tire pas de larme non plus hein, mais bon... C’est très sympa, l’histoire, pour le coup, paraît plus aboutie, les dessins sont toujours aussi sublimes. Un chouette album.

Koblenz 4

Tous ces morts pour n’en sauver qu’un seul! Quel esprit de sacrifice! Faut-il que tu sois amoureuse de lui!

Koblenz 4 M pour anarchie
De Thierry Robin
Édité chez Delcourt
en février 2005
I.S.B.N. 2-84789-308-3


Un tome un peu plus étrange que les précédents, l’ambiance n’est plus la même, Koblenz, mourant, n’a plus son assurance, et c’est Clara qui prend les rennes. Du coup, c’est presque dommage que ce soit le dernier tome, parce que c’est vraiment très bon. Très réussi. J’aime énormément.