dimanche 7 octobre 2012

Summer wars

Kenji, un lycéen timide et surdoué en mathématiques, effectue un job d’été au service de la maintenance d’OZ. À sa grande surprise, la jolie Natsuki, la fille de ses rêves, lui propose de l’accompagner à Nagano, sa ville natale. Il se retrouve alors embarqué pour la fête traditionnelle du clan Jinnouchi. Il comprend bientôt que Natsuki ne l’a invité que pour jouer le rôle du «futur fiancé» afin de faire bonne figure vis-à-vis de sa vénérable grand-mère. Au même moment, un virus attaque OZ, déclenchant catastrophe sur catastrophe au niveau planétaire. Avec l’aide de Kenji, tout le clan Jinnouchi se lance alors dans une véritable croisade familiale pour sauver le monde virtuel et ses habitants...

Summer wars
Un film de Mamoru Hosada
Musique de Tatsuro Yamashita
Sortie en août 2009
1h50min


Un film de geek que je conseille à Étienne H. Boyer. Un bon film frais, bien rythmé, un fond pas drôle rendu rigolo par les personnages et le dessin. Un chouïa hippy mais malgré tout très sympa, j’ai bien apprécié.

Traversée du temps (la)


Makoto est une jeune lycéenne comme les autres, un peu garçon manqué, pas trop intéressée par l’école et absolument pas concernée par le temps qui passe! Jusqu’au jour où elle reçoit un don particulier : celui de pouvoir traverser le temps. Améliorer ses notes, aider des idylles naissantes, manger à répétition ses plats préférés, tout devient alors possible pour Makoto. Mais influer sur le cours des choses est un don parfois bien dangereux, surtout lorsqu’il faut apprendre à vivre sans!

La traversée du temps
Un film de Mamoru Hosoda
Musique de Kiyoshi Yoshida
Sortie en juillet 2006
1h08min


J’avais beaucoup entendu parler de ce film sans jamais en avoir d’idée sur ce que ça pouvait être. Le dessin me plaisait, je n’avais pas lu de synopsis, rien. Du coup, me voilà à le regarder et à me dire que c’est un beau film. Vraiment. Pas forcément drôle, mais pas non plus vraiment triste. Une sorte de vilaine blague du temps et du scénariste. J’aime beaucoup.

De cape et de crocs 5

Acte V. Où l’on verra Messieurs de Maupertuis et Villalobos percer enfin le secret des îles Tangerines et de leurs hôtes mystérieux, affronter le lunatique prince Jean, élaborer d’improbables machines, retrouver l’ombrageux Raïs Kader, l’infâme Mendoza, le fourbe Cenile, la belle Séléné et le fougueux Eusèbe, avant d’embarquer pour un fabuleux voyage...

De cape et de crocs 5 Jean sans Lune
Scénario d’Alain Ayroles
Dessin et couleurs de Jean-Luc Masbou
Édité chez Delcourt
en septembre 2002
I.S.B.N. 2-84055-578-6


Une grande épopée s’engage. En effet, à la fin de ce tome, la troupe s’en va vers la lune. Encore une fois, un tome grandiose. Scénario génial, dessins géniaux. J’adore vraiment cette série, c’est vraiment super bon.