mercredi 3 octobre 2012

Tomb raider 3

Tomb raider 3
Scénario de Dan Jurgens
Dessin d’Andy Park
Couleurs de Jonathan D. Smith et John Starr
Traduit chez Semic
Édité aux Éditions USA
en novembre 2001
I.S.B.N. 2-914409-10-9


Un tome sympathique, il fait un peu introduction à une suite, mais je ne suis sûr de rien donc je ne m’avance pas. C’est une aventure sympa, même si elle manque un petit peu de paysages exotiques. Un très bon divertissement, léger, agréable pendant les longues heures d’attentes.

De cape et de crocs 4

Acte IV – Les anthropophages qui hantent les forêts des îles Tangerines tremblent à la seule évocation du volcan sacré dont les flancs abritent, dit-on, un fabuleux trésor. Faisant fi des admonitions indigènes, Messieurs Maupertuis et Villalbos s’aventureront pourtant à travers une lagune infestée de monstres, dans les tréfonds de ce cratère, qui s’avèrera fort riche en coup de théâtre...

De cape et de crocs 4 Le mystère de l’île étrange
Scénario d’Alain Ayroles
Dessin et couleurs de Jean-Luc Masbou
Édité chez Delcourt
en mai 2000
I.S.B.N. 2-84055-335-X


Cet univers est absolument grandiose. Les personnages et décors hauts en couleurs enchaînent les aventures grotesques et trépidantes. Des rencontres étranges et enrichissantes dans ce tome, sur une île déserte pas si déserte. Je me mélange, mais c’est excellent.

No man’s land 2

Gotham City lies in ruins. Abandoned by the government and sealed off from the outside world, its people struggle to survive amid the chaos of gang warfare and mass starvation. One man stands between them and oblivion.

Batman : No man’s land 2
Scénario de Greg Rucka, Ian Edginton, Lisa Klink, Bob Gale et Dennis O’Neil
Dessin de D’Israeli, Frank Teran, Mike Deodato, Jason Pearson, Guy Davis, Phil Winslade et Chris Renaud
Couleurs de D’Israeli, Gloria Vasquez, Pamela Rambo, Roberta Tewes, Digital Chameleon et Ian Laughlin
Édité chez DC Comics
en février 2000
I.S.B.N. 1-56389-599-4


Excellent tome. Assez violent. Il manque la petite étincelle de méchanceté que l’on pourrait attendre. Malgré cela, ça reste excellent, une bonne utilisation des personnages, à mon goût, monsieur D’Israeli est un piètre dessinateur, je n’aime pas du tout, par contre, les autres sont assez bons, petit plus pour Mike Deodato, j’adore vraiment son dessin.