dimanche 19 août 2012

Barton Fink

1941. Barton Fink, jeune auteur engagé, connaît la notoriété grâce à une pièce ayant pour univers la classe prolétarienne. Il est alors engagé par Hollywood pour écrire des scénarii sur le monde du catch. Il se retrouve vite confronté à l’angoisse de la page blanche, à la réalité de Hollywood et s’inquiète de son mystérieux voisin, Charlie Meadows. Est-il l’inoffensif représentant en assurances qu’il prétend être, un serial killer ou le diable lui-même...?

Barton Fink
Un film des frères Coen
Avec John Turturro, John Goodman, Judy Davis, Michael Lerner, John Mahoney et John Polito
Musique de Carter Burwell
Sortie en mai 1991
1h56min


J’ai beaucoup aimé ce film. En fait, mon frère Romain m’a offert ce dvd, et je l’en remercie grandement. Quasi la totalité de l’équipe de O’Brother dans ce film foncièrement négatif et sombre avec une touche d’humour. J’aime beaucoup.

Loups dans les murs (des)

Des loups dans les murs
Scénario de Neil Gaiman
Dessin et couleurs de Dave McKean
Traduction d’Anne Capuron
Édité chez Delcourt
en novembre 2003
I.S.B.N. 2-84789-326-1


Un conte très mignon. C’est court, efficace, bon et beau. J’adore!!

Recontres

Hellboy est un démon orphelin recueilli par les soldats américains durant la Seconde Guerre Mondiale. Devenu adulte et membre émérite du Bureau of Paranormal Research and Defense (BPRD), il enquête dans les milieux démoniaques, affrontant vampires, loup-garous, savants fous et anciens dieux. Dominant de nombreux sorts et incantations, et faisant confiance à son imposant poing d’acier, Hellboy est le «nettoyeur» idéal, débarrassant la planète des sorciers néo-nazis et des créatures extra-dimensionnelles qui prennent la Terre pour une proie facile. Cependant, il lui arrive de rencontrer plus fort que lui. Si la perspective ne l’effraie nullement, un coup de main n’est jamais de trop. Au cours de deux enquêtes qui tournent rapidement au cauchemar, il affronte, avec Batman, des néo-nazis opérant à Gotham City, s’associe avec Starman dont le père, durant la Seconde Guerre Mondiale, avait déjà défait ces soldats du surnaturel, puis part à la chasse au fantôme à Arcadia City, patrie de la justicière Ghost. Plus que des voyages, ces enquêtes sont des rencontres, et le démon écarlate aux cornes coupées n’est pas le plus inquiétant de tous ces protagonistes.

Hellboy : Recontres
Scénarii de James Robinson et Mike Mignola
Dessin de Mike Mignola et Scott Benefiel
Couleurs de Matt Hollingsworth et Pamela Rambo
Traduction de Stéphane Deschamps et Marie-Constance Théodossiou
Édité chez Semic
en juillet 2004
I.S.B.N. 2-84857-081-4


Je tiens à dire que je n’aime pas du tout Hellboy, le personnage me déplaît grandement, l’univers aussi, je n’aime rien là dedans si ce n’est le dessin de Mignola. Mais bon, là, il y a Batman, du coup, je me suis dit qu’il me le fallait malgré tout. Ben non. L’histoire avec Batman est mauvaise, les dessins sont de Mignola et sont donc géniaux, mais c’est tout. La deuxième histoire ne m’intéresse pas du tout, et pour cause, elle est mauvaise. Album franchement pas terrible si ce n’est pour voir un Batman par Mignola.