vendredi 13 avril 2012

Bar du téléphone (le)

À la suite d’un combat de boxe truqué, le gangster Toni Veronèse met à l’amende l’un des puissants frères Perez. Ces derniers refusant de payer, Veronèse s’en prend à tous les lieux qu’ils contrôlent. Impuissant, le commissaire Joinville demande à deux anciens «juges de paix du milieu» de faire cesser le désordre, mais en vain : la tête de Veronèse est mise à prix. Toni, bien décidé à prendre sa revanche, survira-t-il au bout du compte?

Le bar du téléphone
Un film de Claude Barrois
Avec Daniel Duval, François Perier, Raymond Pellegrin, Julien Guiomar, Valentine Monier, Georges Wilson, Christophe Lambert, Richard Anconina et Patrick Laurent
Musique de Vladimir Cosma
Sortie en août 1980
1h27min


Le deuxième film de Christophe Lambert. J’ai eu très peur au début. Ça démarre très lentement, le sujet est mal lancé, mais au final non, j’aime bien. Je suis très agréablement surpris. Film des années 80 on est d’accord (sauf Haitz qui dira que c’est des années 70 parce que bla bla bla) donc avec tous les clichés de cette époque mais ça ne rend pas le truc moins bon. Ça lui donne un genre de cachet sympa. J’aime bien.

Batman versus Predator 2

Il pensait en avoir fini avec eux. Qu’ils étaient partis pour de bon. Mais alors que le carnage reprend dans Gotham, Batman réalise que la chasse est à nouveau ouverte...  et qu’il doit traquer le chasseur, flanqué d’une alliée en qui il n’a aucune confiance. Batman. Predator. L’affrontement va commencer. Jusqu’à la mort.

Batman versus Predator 2
Scénario de Doug Moench
Dessin de Paul Gulacy et Terry Austin
Couleurs de Carla Feeny et Lovern Kindzierski
Traduction d’Alain Moyano
Édité chez Soleil US Comics
en août 2011
I.S.B.N. 978-2-302-01811-2


Alors le premier de cette série est, dans mon souvenir, très mauvais. Et donc, je me retrouve avec un 2 et un 3. Et ben celui-ci est très bon. L’histoire est vraiment bien fichue. Les personnages sont super bien utilisés et le déroulement est vraiment bon. J’adore. Les dessins ne sont pas toujours supers et je déteste les Predator version Maîtres de l’univers ou X-or. Mais sinon, ça passe. L’histoire rattrape le tout. Très bon.