mercredi 14 mars 2012

The brave and the bold Les Maîtres de la Chance

L’univers DC est sérieusement menacé par la disparition du Livre du Destin, un ouvrage qui dévoile le sort de l’humanité. Batman, Green Lantern, Lobo, Supergirl, Blue Beetle et la Légion des Super-Héros doivent à tout prix le reprendre aux Maîtres de la Chance.

The brave and the bold : Les Maîtres de la Chance
Scénario de Mark Waid
Dessin de George Pérez
Couleurs de Tom Smith
Traduction d’Alex Nikolavitch
Édité chez Panini Comics
en janvier 2008
I.S.B.N. 978-2-80940-177-6


Un tome pas trop mal. L’idée est bonne, le déroulement du truc est plutôt bien fichu. Un seul point faible, les personnages surbidons que sont Super Girl et Blue Beetle... Je déteste ces jeunes héros pour ados crétins. Enfin, ça reste bien fait malgré tout. J’aime bien, c’est un bon moment à passer.

Échos invisibles (les) 1

Abattu par la mort de celle qu’il aime, Baltus sombre dans une dépression qui frôle les excès des dérives interdites. Ne trouvant pas de réponse à son mal de vivre, il décide de quitter la Hollande. C’est sur une île en Sicile qu’il trouve une paix intérieure. Un jour, pourtant, une journaliste vient perturber son repos. Quel est ce don qu’on lui attribue et par lequel il se serait illustré quelques temps plus tôt? La paix intérieure commence déjà à bouillir!

Les échos invisibles 1
Scénario de Tony Sandoval
Dessin et couleurs de Grazia La Padula
Édité aux Éditions Paquet
en septembre 2011
I.S.B.N. 978-2-88890-396-3


Un superbe album. Une belle histoire, bien racontée, peuplée de personnages très sympathiques et attachants, des dessins superbes, colorés d’une certaine tristesse. C’est vraiment superbe.

Zone sinistrée 2

Doug Balthus a payé ses dettes à Gary "Sun Tzu" Black, mais sa tête est toujours mise à prix. Il n’a plus assez d’argent pour remplacer son bras coupé et doit se contenter d’une prothèse au rabais. C’est alors que resurgit Rita, une vieille amie qu’il croyait morte. Ancienne agent des services secrets, elle travaille à présent pour le nouveau gouvernement, et propose à Doug de régler ses problèmes judiciaires s’il l’aide à infiltrer un réseau de trafic d’organes. Mais plusieurs indices poussent Doug à se méfier. En effet, quoi de plus banal que le trafic d’organes en 2021? Et pourquoi Rita dégage-t-elle cette odeur d’amphés-oméga – une drogue aux effets secondaires dangereux pour le psychisme?

Zone sinistrée 2 Folie d’amour
De Zalozabal
Traduit et édité chez Erko
en novembre 2006
I.S.B.N. 978-90-78285-22-9


Un excellent album pour conclure cette histoire. L’histoire est bien fichue, bien travaillée et le mode de narration est risqué mais très réussi, ce qui le rend élégant. Les dessins sont toujours aussi excellents de saleté et de pourriture. J’adore le travail de ce monsieur. Vraiment excellent.

Indestructible

Dean Cage, ex membre des Forces Spéciales est pris par erreur pour un agent de la CIA. Séquestré, on lui administre un puissant sérum hallucinogène à l’issue fatale. Il parvient à s’évader mais il lui faut absolument trouver l’antidote tout en échappant à ses poursuivants, à ses démons intérieurs et aux effets dévastateurs de la drogue qui déforme ses perceptions. Il n’a que quelques heures pour y arriver sinon il mourra...

Indestructible
Un film de David Carson
Avec Westley Snipes, Jacqueline Obradors, Adewale Akinnuoye-Agbaje, Kim Coates, Mark Sheppard et Stuart Wilson
Musique de Louis Febre
Sortie en octobre 2004
1h33min


Un bon Westley Snipes. Efficace, pas d’histoire, un personnage comique de trop poussé. Un film d’action des plus classiques. J’aime beaucoup, ça repose.

Okko 5 Le cycle de l’air I

Appelé au chevet d’une jeune fille en proie à un démon, Okko revient sur les traces de son passé dans un village où le sang a coulé. Tandis que les mauvais présages se multiplient, il devra affronter le fils d’un homme qu’il a assassiné autrefois, et sauver la vie de Noburo, traqué par un redoutable et légendaire chasseur de démons.

Okko 5 Le cycle de l’air I
Scénario et dessin de Hub
Couleurs de Hub et Li
Édité chez Delcourt
en avril 2009
I.S.B.N. 978-2-7560-1585-9


Voilà. Ce tome est fabuleux. Ce cycle est fabuleux. Cette série est fabuleuse. J’adore.

World's finest

Told here for the first time is the story of one of the earliestadventures of the most iconic super-heroes in history, and the shadow that is aftermath cast over their partnership through the years – an aftermath of death and its consequences. Every year since that first team-up, Superman and Batman have met to remember the terrible price of failure, and to make sure that the past doesn’t repeat itself. That means accepting each other’s very different personalities – and discovering the unique strengths that each of them brings to the never-ending quest for truth and justice.

Batman & Superman : World’s finest
Scénario de Karl Kesel
Dessin de Dave Taylor, Peter Doherty, Graham Nolan et Tom Morgan
Couleurs d’Alex Sinclair
Édité chez DC Comics
en mars 2003
I.S.B.N. 1-4012-0082-6


Bon. Je suis un peu embêté là. C’est pas trop mal. Disons que l’histoire est assez chouette, le problème étant que le dessin fait beaucoup plus Superman que Batman, que la manière dont se déroule l’histoire aussi. Et du coup, ça rend quand même une idée qui était bonne, super lourde, à la limite du pénible. Du coup je ne sais pas trop si j’aime ou pas. Ouais non, je doute juste parce qu’il y a Batman dedans, mais il est tellement utilisé comme un Superman habillé en noir que non, je ne peux définitivement pas apprécier... C’est vraiment dommage.

Dragon ball 7

Dragon ball 7 L’empire du chaos
D’Akira Toriyama
Traduction de Kyoko Chappe
Édité chez Glénat
en mars 2001
I.S.B.N. 978-2-7234-3819-3


Le grand combat contre Piccolo qui est super bien fichu, la mise en scène est toujours bonne, j’aime beaucoup le côté prise de vue un peu vieillote sans pour autant qu’elle ne souffre de l’immobilisme des bandes dessinées de cette époque. Très bon tome encore une fois.

The Losers

The Losers
Scénario d’Andy Diggle
Dessin de Jock, Shawn C. Martinbrough, Nick Dragotta, Alé Garza, Ben Oliver et Colin Wilson
Couleurs de Lee Loughridge
Traduction de Thomas Davier
Édité chez Panini Comics
3 tomes


Excellente trilogie. Un bon truc bien américain, mais le bon côté américain (genre je m’y connais en Amérique, non mais regardez comme il se la pète le type) le côté cynique, le complot, la magouille, les anti-héros blasés et tellement meilleurs que le commun des mortels, charismatiques comme pas deux, une mise en scène exemplaire, des dessins excellents et une narration irréprochable. J’aime beaucoup.

Du grunge en génétique

Du grunge en génétique
Scénario de Roberto Bayeto
Dessin et couleurs de Zalozabal
Traduit et édité chez Erko
2 tomes


Voilà une mini série qui mérite d’être lue. L’intrigue est super bien faite, elle est bien utilisée, les personnages sont excellents, super attachants, les dessins sont superbes. L’univers est super sale, et pourri, c’est vraiment très très bon. J’adore et conseille vivement ces deux albums.

Dragon ball 6

Dragon ball 6 Le grand défi
D’Akira Toriyama
Traduction de Kiyoko Chappe
Édité chez Glénat
en décembre 2001
I.S.B.N. 2-7234-3461-3


La fin du tournoi, la finale Tenshin Han/Sangoku, et l’apparition de Piccolo. Les combats sont excellents, l’histoire suit son bonhomme de chemin légèrement comme à l’habitude, avec quelques passages qui prennent un peu en profondeur. Ça reste malgré tout très léger et c’est très bien comme ça. Très bon tome.

Bruce Wayne fugitve

Batman : Bruce Wayne fugitve
Scénario de Greg Rucka, Devin Grayson, Ed Brubaker, Kelley Puckett, Geoff Johns et Chuck Dixon
Dessin de Steve Lieber, Scott McDaniel, Sergio Cariello, Roger Robinson, Rich Burchett, Damion Scott, Rick Leonardi, Phil Noto, Trevor McCarthy, Sean Phillips, William Rosado et Dave Ross
Couleurs de Jason Wright, WildStorm FX, Greg Wright et Gloria Vasquez
3 tomes édités chez DC Comics


Cette trilogie est grandiose. L’histoire est super bien fichue, les rebondissements sont bons et prenants. Les dessins ne sont pas toujours excellents, mais dans l’ensemble, ils restent très bons. Bref un grand batmoment!! J’adore vraiment cette trilogie, je la relis à chaque fois avec grand plaisir et en me laissant prendre au suspens à chaque fois. Vraiment très efficace.

Zone sinistrée 1

Nous sommes en 2021... et le pire n’est apparemment plus à venir. Tremblements de terre au Japon, pneumonie atypique en Europe, catastrophes nucléaires aux États-Unis, ont émaillé la première moitié de 2018 et plongé l’humanité dans une récession sans précédent. Héroïca est la plus grande des ‘’villes-minutes’’ construites aux USA pour abriter les rescapés de l’hiver nucléaire. Ville en kit déjà délabrée, elle abrite une population largement miséreuse, victime de l’insalubrité et des guerres de gangs. Dans ce chaos urbain, deux destins vont se rapprocher de façon inattendue. Doug Balthus, policier et joueur criblé de dettes, se retrouve forcé pour solder ses comptes de travailler pour le gang des Nez Blancs. Sa mission : retrouver Alicia, la nièce de leur chef, portée disparue après avoir succombé à la ‘’peste baveuse’’ – une mystérieuse et nouvelle maladie qui risque de décimer la ville. Il trouve sur sa route Laura, danseuse, droguée, prête à tout pour sortir son fils de cet enfer. Ensemble, ces deux âmes perdues seront-elles assez fortes pour survivre à Héroïca?

Zone Sinistrée 1 La communauté
De Zalozabal
Traduit et édité chez Erko
en janvier 2006
I.S.B.N. 90-77001-00-X


Excellent album de monsieur Zalozabal. On retrouve un peu le même genre d’univers que dans Du grunge en génétique. Univers sale, mené par une corruption avouée et revendiquée. Une pointe d’humour sur une histoire assez glauque. Une mise en scène grandiose et des personnages tellement bons de défauts de politiquement incorrect. J’aime beaucoup.