mardi 13 mars 2012

Demande à la poussière

"On découvre dans Demande à la poussière une bourrasque littéraire qui conte les aventures d’Arturo Bandini, Rital du Colorado. Dans la lignée de Faulkner, et avant Charles Bukowski ou Jim Harrison, Fante ouvre une piste balayée par les poussières chères à l’Ouest sauvage. Elle se termine sur l’océan Pacifique, après moult détours, cuites et amour sans lendemain. Arturo Bandini, c’est l’alter ego de John Fante, fils de maçon bouillonnant, arpenteur de la dèche, écrivain avant tout. Arturo Bandini, c’est aussi toute l’enfance de l’immigré italien, la misère, l’humiliation de la mère trompée, les raclées du père. Les romans de Fante sentent la chaleur écrasante ou le froid mordant, les routes interminables, les chambres d’hôtel moites et les amoureuses sensuelles." Sophie Cachon, Télérama

Demande à la poussière
De John Fante
Traduction de Philippe Garnier
Édité chez 10/18
en septembre 1988
I.S.B.N. 978-2-264-03302-4


Alors voilà, je ne suis pas du tout d’accord avec madame (ou mademoiselle) Cachon... Ce roman ne sent rien de ce qu’elle raconte, non non, ce roman est une ode à la blase et au rattage de vie. Ça donne envie de se mettre à boire. Ça donne envie de se rendre compte de toutes nos erreurs. Ça donne envie de juger ce pauvre raté d’Arturo, qui n’est pas plus raté qu’un autre, mais qui est exposé, lui. J’aime ce livre, j’aime la façon d’écrire de feu monsieur Fante et je comprends qu’il ait pu inspirer Bukowski, même s’il est moins gratos que Charles, John a réussi à le prendre aux tripes, comme il me prend aux tripes moi (c’est ce qui est dit dans la préface). Bref, merci pour le cadeau, un excellent livre.

Okko 4 Le cycle de la terre II

Afin de fuir les batailles qui mettent l’empire du Pajan à feu et à sang, Okko et ses compagnons trouvent refuge dans les montagnes des Sept-Monastères. À la recherche d’un guide pour traverser les montagnes, ils sont témoins d’un meurtre. S’élançant à la poursuite de l’assassin, Noburo est grièvement blessé par des sorciers qui portent l’emblème d’un corbeau. Le petit groupe se lance alors sur la piste de cette mystérieuse confrérie...

Okko 4 Le cycle de la terre II
Scénario et dessin de Hub
Couleurs de Hub et Stéphan Pelayo
Édité chez Delcourt
en janvier 2008
I.S.B.N. 978-2-7560-0867-7


Je ne comprends vraiment pas pourquoi je n’avais pas aimé la première fois. Ce cycle est très bon. Cette fin à la fois grandiose et humble clôture à merveille cette histoire. Je comprends pas comment j’ai pu passer à côté...

In the mood for love

À Hong-Kong, en 1962, deux couples emménagent le même jour dans une petite pension. M. Chow et sa voisine de palier Mme Chan découvrent bientôt que leurs conjoints respectifs entretiennent une liaison. Choqués par cette découverte, les époux trompés se rapprochent l’un de l’autre et essayent de comprendre. Mais au fil de leurs rencontres, M. Chow sent ses sentiments changer envers sa confidente...

In the mood for love
Un film de Wong Kar-wai
Avec Maggie Cheung et Tony Leung
Musique de Michael Galasso
Sortie en mai 2000
1h35


Quelle grande baffe dans ma tronche... Ce film est sublime. Les images sont belles, les acteurs sont beaux, la musique est belle, la mise en scène est belle... Je voudrais tellement pouvoir en rajouter mais je manque de mot...

Échaudeurs des ténèbres (les) 2

Un jour le monde devint trop petit car tous les fantômes de la peur s’y réfugièrent...

Les échaudeurs des ténèbres 2 Zubrowka
Scénario de Pierre Alary et Rodolphe
Dessin de Pierre Alary
Couleurs de Patrick Noël
Édité chez Soleil
en avril 2003
I.S.B.N. 2-84565-556-8


Un très bon album. Très léger, plein d’humour, un peu rapide à mon goût mais malgré tout efficace. Il n’y a pas eu de suite à cette série, et je trouve cela vraiment dommage, victime du manque de succès je crois. C’est vraiment dommage, j’aime beaucoup moi...

Batman/Superman 3

Batman/Superman 3 Mondes mutilés
Scénario de Dave Gibbons
Dessin et couleurs de Steve Rude
Traduction de Janine Bharucha
Édité chez Comics USA
en mars 1991
I.S.B.N. 2-87695-141-X


Et voilà la fin de cette trilogie ancienne. J’aime bien, c’est un happy-end bien sûr, mais il y a l’épilogue qui fait que du coup, ben c’est pas si happy que ça, mais façon années 90, du coup, ça reste assez rigolo. J’aime beaucoup en tout cas. Bon, c’est un peu trop l’éloge du scout bleu, mais bon. Ça reste très bon malgré tout. Nostalgie nostalgie.

Okko 3 Le cycle de la terre I

Afin de fuir les batailles qui mettent l’Empire du Pajan à feu et à sang, Okko et ses compagnons trouvent refuge dans les montagnes des Sept-Monastères. À la recherche d’un guide pour traverser les montagnes, ils sont témoins d’un meurtre. S’élançant à la poursuite de l’assassin, Noburo est grièvement blessé par des sorciers qui portent l’emblème d’un corbeau. Le petit groupe se lance alors sur la piste de cette mystérieuse confrérie...

Okko 3 Le cycle de la terre I
Scénario et dessin de Hub
Couleurs de Stéphan Pelayo et Hub
Édité chez Delcourt
en janvier 2007
I.S.B.N. 2-7560-0320-4


Dans mon souvenir, ce cycle ne m’avait pas plu du tout. Et je ne sais vraiment pas pourquoi. Ce premier tome est génial. Super bien construit, très bien rythmé, jonché de petites évolutions de personnages. C’est très bon. Je ne comprends vraiment pas pourquoi, à la première lecture, ça ne m’avait pas plu. C’est excellent.