samedi 10 mars 2012

Psychanalyse du héros de western

Liste des patients : Rinmilou, Karl Bronnessone, Jules Brinneur, Sitting Moule, le président Linecauln, Catastrophe Jeanne, Clint Estbois, Jean Ouaine, Beud Veston, Therence Colline, James Jaici, Zazapata, le général Costar et Billy Leuquide.

Psychanalyse du héros de western
Scénario de Wandrille
Dessin et couleurs de Reuno
Édité chez Vraoum!
en avril 2011
I.S.B.N. 978-2-915920-46-8


Je pensais être un peu court quant aux références de cowboys, mais ai été surpris de voir qu’en fait non. C’est assez drôle, peut-être un peu moins que les autres malgré tout, mais pas mal du tout.

Combat ordinaire (le)

Le combat ordinaire
De Manu Larcenet
4 tomes édités chez Dargaud

Un grand classique. J’aime énormément cette série. Une des mes lectures phares. J’aime énormément cet auteur et ces quatre tomes sont pour le moment ceux que je préfère de lui. L’histoire est assez simple, très banale en fait, mais d’une tristesse rare. La manière dont c’est raconté donne une impression de désespoir sans fin. Ce n’est pas pour autant une bande dessinée alarmiste ou dépressive (quoi que), non, en fait, ça porte merveilleusement son titre. C’est une mise en image de combats ordinaires.

Île de Hôzuki (l')

L’île de Hôzuki
De Kei Sanbe
Traduction de David Le Quéré
4 tomes aux Éditions Ki-oon

Voici une série courte qui brille par son écriture. Oui, c’est un thriller qui ne souffre pas des mêmes défauts que la plupart des thrillers, à savoir que les thrillers, si ça déboîte pas grave, c’est vraiment pourri. Là, c’est très bon, bien écrit, assez intelligent, et très bien dessiné. Une excellente série en résumé.

Raise the dead 2

Une invasion massive de zombies. Des humains condamnés à survivre coûte que coûte. Un nouveau standard de l’horreur en bd.

Raise the dead 2 La fin du commencement
Scénario de Leah Moore et John Reppion
Dessin de Guiu Vilanova
Couleurs d’Alejandro Sanchez
Traduction du Studio Charon
Édité chez Soleil
en septembre 2011
I.S.B.N. 978-2-302-01816-7


Bon, et bien c’est la fin apparemment... Du coup je suis presque un peu déçu. C’est pas mal foutu hein, pas mal du tout, mais ça fait un peu court à mon goût. Bon, ça reste super ouvert à une éventuelle suite, et j’espère qu’ils vont s’y mettre, parce que oui, c’est une série vraiment pas mal. On est loin de Walking dead ou The Goon ou Marvel Zombies mais ça reste quand même très chouette. Et il y a dans celui-ci la préface de Max Brooks, et ben elle est pas si terrible en fait. Mais bon, ça reste un grand monsieur.

Légende de Robin des Bois (la)

"L’affection du sieur Alzheimer me paralyse tous les jours un peu plus. Il m’arrive trop souvent de voler aux riches sans plus me souvenir à qui je dois donner le pognon..."

La légende de Robin des Bois
Scénario et dessin de Manu Larcenet
Couleurs de Patrice Larcenet
Édité chez Dargaud
en octobre 2005
I.S.B.N. 2-205-05496-1


Excellent. Je ne sais pas trop quoi en dire, je voudrais tellement faire un long billet expliquant l’utilisation des références littéraires, la modernisation des mythes tout ça. Mais rien ne vient, alors il va falloir que vous me croyiez sur parole (écrit) c’est vraiment excellent.

My way 1

My way 1
De Ji Di
Traduction de Xavier Luce
Édité chez Xiao Pan
en mai 2007
I.S.B.N. 978-2-940380-46-6


De très jolies histoires. En fait, ce serait du supers histoires à raconter l’hiver, je sais pas trop pourquoi par contre. C’est très doux comme univers, un peu triste mais tellement beau. J’adore le dessin et les couleurs, qui sont pourtant claires et d’habitude je suis un obscur personnage adorateur du noir et de Satan!! Pardon... Ça ne colle pas du tout avec ce bouquin en plus, c’est vraiment très agréable, ça donnerait envie de reprendre espoir en la vie et les gens. Dommage que ce soit si vite lu.

Ego and other tails

A collection of pulse-pounding stories featuring award-winning writer/illustrator Darwyn Cooke’s unique visions of Batman and Catwoman. Reprinted together for the first time in one volume are Cooke’s acclaimed Batman : Ego one-shot, the original graphic novel Catwoman : Selina’s big score, and stories from the Batman : Black and white series and Solo.

Batman Ego and other tails
Scénario de Darwyn Cooke et Paul Grist
Dessins de Darwyn Cooke, Bill Wray et Tim Sale
Couleurs de Matt Hollingsworth et Dave Stewart
Édité chez DC Comics
en mars 2007
I.S.B.N. 978-1-4012-1529-3


Toutes les histoires ne sont pas bonnes. La première est géniale. Le Selina’s big score je l’aime beaucoup moins. Je sais pas, il fait super fade en fait, la mise en scène est bonne, les couleurs un peu trop criantes à mon goût mais bon. On est dimanche alors ça passe. Les autres sont géniales par contre. Un très bon volume. Très agréable.

Livre de Jack (le)

Vivre sa vie comme on l’entend est le rêve de tous. Mais que faire lorsqu’on découvre que cette vie justement, que l’on croyait nôtre, s’écrit jour après jour sur les pages d’un livre? Que faire lorsqu’on apprend qu’il est possible, si on le souhaite, d’écrire par avance sur ces pages? Quelles perspectives cela ouvre, quel pouvoir! Découvrir un tel livre, quelle ivresse... Mais ô combien terrifiant doit-il être de le perdre!

Le livre de Jack
Scénario de Denis-Pierre Filippi
Dessin et couleurs d’Olivier G. Boiscommun
Édité chez les Humanoïdes Associés
en mai 2000
I.S.B.N. 2-7316-1417-X


Il me semble me rappeler que c’est la première bande dessinée de Boiscommun que j’ai lue. Je l’adore, pas seulement parce que c’est la première et qu’il y a un attachement certain, mais parce qu’elle est superbe, l’histoire est magique, c’est beau, c’est un conte dont j’aime l’écriture, et les dessins collent parfaitement, rendent parfaitement l’image qu’il doit avoir. J’adore.

Fullmetal Alchemist 10

Fullmetal Alchemist 10
De Hiromu Arakawa
Traduction de Maiko Okazaki et Fabien Vautrin
Édité chez Kurokawa
en janvier 2007
I.S.B.N. 978-2-351-42147-5


Oui alors je me suis complètement planté dans l’ordre. Ça va, ça arrive à tout le monde. Bon, du coup, je me disais bien en lisant le tome 11 qu’il me manquait des bouts, mais ayant une mémoire pourrie, ça ne m’a pas plus choqué que ça. Bref, très bon tome encore une fois, rien de grandiose à en dire sinon, que j’apprécie vraiment la lecture de cette série.

Batman and Nemesis 193

The Brave and the bold 193 Batman and Nemesis
Scénario de Cary Burkett
Dessin de Jim Aparo
Couleurs d’Adrienne Roy
Édité chez DC Comics
en décembre 1982
I.S.B.N. 70989-30440


Il va y avoir toute une série de press book Batman assez anciens, parce que j’aime bien les vieux Batman et que l’objet me plait. Ces vieux bouquins qui sentent le vieux quand on tourne les pages. Un vrai moment de bonheur, tout ça pour dire que mes avis sur ces bouquins là ne seront pas du tout, mais alors, du tout objectifs. Je les trouve tellement géniaux en tant qu’objet, et les lire me remplit de cette espèce de mélancolie/nostalgie d’un passé (que je n’ai pas connu, je suis plutôt jeune malgré le fait que je sois un vieux con). En tout cas. C’est génial, du bonheur dans une petite pochette plastique.

Fullmetal Alchemist 11

Fullmetal Alchemist 11
De Hiromu Arakawa
Traduction de Maiko Okazaki et Fabien Vautrin
Édité chez Kurokawa
en mars 2007
I.S.B.N. 978-2-351-42151-2


De nouveau un tome excellent. Beaucoup de révélations, les personnages évoluent encore, le suspens monte, les gentils se révèlent, les méchants restent méchants. C’est définitivement très bon.

Menace fatale

Batman. Lobo. Autant dire que la fin est proche. Le Chevalier Noir se retrouve dans un vaisseau spatial, à des années-lumière de la Terre. Pour lui, c’est la routine. Mais lorsqu’il découvre que Lobo est aussi à bord, il comprend qu’il va passer une sale journée.

Batman/Lobo : Menace fatale
Scénario et dessin de Sam Keith
Couleurs d’Alex Sinclair
Traduction de Thomas Davier
Édité chez Panini Comics
en mai 2008
I.S.B.N. 978-2-8094-0297-1


L’histoire n’est, selon moi, pas assez développée. Le problème est que ça va beaucoup trop vite, il aurait fallu, à mon avis toujours, en faire deux tomes. Mais bon, ça reste malgré tout un excellent moment que la lecture de cet album tant les dessins sont géniaux (Sam Keith est un héros!!) et l’histoire porte loin. J’aime beaucoup, j’adore.

Rurouni Kenshin (Tv illustrations)

Rurouni Kenshin (Tv illustrations)
De Nobuhiro Watsuki
Édité chez Shueisha
en février 1999
I.S.B.N. 957-34-8414-5


Alors je suis désolé pour le titre, ce n’est peut-être pas du tout ça. En fait, c’est un art book, mais tout en japonais. Et bête que je suis, j’ai oublié d’apprendre à lire cette langue. Du coup, ben je ne comprends pas ce qui est écrit. C’est un très bel art book ceci dit, avec de superbes illustrations de la série Kenshin (d’où le titre que j’ai donné). Et je remercie Cécile, qui ne se rappelle peut-être même pas m’avoir offert ce bouquin il y a des années, et qui ne lit très certainement pas ce blog, mais merci quand même (je les vois les gens qui râlent parce que je dis merci à elle et pas à eux, juste qu’à cette époque, j’appréciais à peu près les cadeaux et puis il y a prescription au niveau du temps... Je vous dirais merci aussi dans plein d’années, quand vous ne vous en rappellerez pas).

Judge 2

Pris au piège par le mécanisme du jeu, les adolescents se résignent à procéder au vote. Seulement, à l’heure de choisir qui doit mourir, quelqu’un manque à l’appel... Le garçon au masque d’ours a préféré se cloîtrer dans sa cellule, condamnant ainsi tout le monde à mort. Mais pour Hiro, pas question de sacrifier qui que ce soit! Il pense avoir trouvé la solution-miracle. Encore faut-il que ses compagnons d’infortune acceptent de se faire confiance. Si un seul d’entre eux doute, c’est la mort qui les attend au tournant...

Judge 2
De Yoshiki Tonogai
Traduction de David Le Quéré
Édité chez Ki-oon
en septembre 2011
I.S.B.N. 978-2-35592-306-7


Bon, tout d’abord, il y a deux séries dans ce tome. Judge, le tome deux, et Le berceau Esprits. Alors en ce qui concerne la deuxième série surprise, c’est vraiment pas terrible à mon goût. Les dessins ne sont pas top, l’histoire... Je ne sais si c’est un chapitre pris dans l’histoire ou le premier, mais je n’ai pas vu d’histoire en fait. Donc bon. Revenons en au sujet de ce billet, à savoir Judge. C’est pas mal sans être top pour autant. Juste pas mal. Disons que oui, ce sont des adolescents et ils sont donc par conséquent limités dans les stratagèmes et compagnie, mais s’il veut faire une série de ce titre, il va falloir, soit qu’il accélère grandement le déroulement du truc, soit qu’il le pimente un peu. Parce que c’est tout simplement long et plat.

Bruce Wayne : Fugitive 3

Batman has learned who framed him and tried to put Bruce Wayne away for murder. But his bodyguard, Sasha Bordeaux, remains in prison. As he to win her freedom, she is reported dead but her body goes missing! Batman pursues this new mystery while also trying to keep the mercenary David Cain alive in order to testify against the White House. Deadshot, has other ideas, and the bullets start flying anew in the streets of Gotham City.

Batman : Bruce Wayne fugitive 3
Scénario de Greg Rucka, Ed Brubaker, Kelley Puckett, Devin Grayson et Geoff Johns
Dessin de Steve Leiber, Scott McDaniel, Rich Burchett, Roger Robinson et Damion Scott
Couleurs de Jason Wright, Greg Wright et Gloria Vasquez
Édité chez DC Comics
en septembre 2003
I.S.B.N. 1-4012-0079-6


Et en fait, il manquait bien une fin. Une très bonne fin d’ailleurs. C’est définitif, cette trilogie est géniale.

Joe

Le soir, sous la lune, volent les oiseaux de nuit. Joe aime bien regarder la lune. Il est avec ses amis. Et puis il y a Béa. Béa est son amie. Elle n’aime pas trop la nuit. Elle a même peur des fois. Mais jamais quand elle est avec Joe. Jamais.

Joe
D’Olivier G. Boiscommun
Édité chez Le Cycliste
en septembre 1999
I.S.B.N. 2-912249-15-5


Encore une fois un album pas super rigolo de monsieur Boiscommun. Une histoire de chat. Je sais pas pourquoi le timing est toujours si exact dans ces cas là. C’est vite lu, c’est très bon, et j’ai très envie de massacrer le type avec son lance-pierre.

Walking dead 10

Alors qu’ils se ravitaillaient en ville, les survivants font une découverte intéressante : ils trouvent un mort-vivant cloué au sol par la faim. Ces créatures pourraient donc mourir? En route vers Washington sur les conseils du mystérieux docteur Eugene Porter, Rick suggère de pousser un peu plus au nord, vers son ancienne ville, afin de faire le plein de munitions dans l’armurerie de son commissariat. Sur la route, l’impensable se produit... La vérité sur l’apparition des morts-vivants se trouve à Washington! Mais la route vers la capitale est encore longue... Nouveaux personnages, nouveaux enjeux!

Walking dead 10 Vers quel avenir?
Scénario de Robert Kirkman
Dessin de Charlie Adlard
Traduction d’Edmond Tourriol
Édité chez Delcourt
en février 2010
I.S.B.N. 978-2-7560-2109-6


Dans ce tome, nous retiendrons les avancées faites en ce qui concerne les zombies ainsi que l’approfondissement du personnage d’Abraham. Deux petits détails qui comblent parfaitement ce tome, sans oublier la rébellion de Dale à la fin. Tout ceci fait de ce tome un tome excellent. Encore un. Cette série est définitivement la meilleure série zombie existante jusque là. Tellement bien étudiée, bien mise en scène. C’est excellent.

Fullmetal Alchemist 9

Fullmetal Alchemist 9
De Hiromu Arakawa
Traduction de Maiko Okazaki et Fabien Vautrin
Édité chez Kurokawa
en novembre 2006
I.S.B.N. 978-2-351-42049-2


Du mouvement chez les méchants. On se demande de plus en plus où sont les gentils. Des réponses sont apportées pour au final nous perdre encore plus. Très bon tome encore une fois. Très très bon.

Batman Poche 43

Batman Poche 43
Scénario de Gerry Conway
Dessin de Don Newton et Dan Adkins
Traduit et édité chez Sagedition
en juin 1982
I.S.B.N. non renseigné


Une chose est sûre, ça ne rajeunit pas les personnes qui étaient nées à ce moment là. Oui, ce press-book est plus vieux que moi. Deux histoires ici, et elles sont plutôt chouettes. Les dessins sont super vieux, mais ça passe à l’aise. Bref, c’est du très bon, vieux, mais très bon.

Je vais te montrer quelque chose

Je vais te montrer quelque chose
Scénario et dessin de Jason
Couleurs de Hubert
Édité chez Carabas
en août 2004
I.S.B.N. 2-914203-62-4


Tous mes billets concernant ses bandes dessinées sont les mêmes. Mais je me demande vraiment comment il arrive à trouver toujours des histoires aussi bonnes et comment il arrive surtout à les rendre si vivantes, si parfaites. Du grand génie.

Soul Eater 16

Soul Eater 16
D’Atsushi Ohkubo
Traduction de Fabien Vautrin et Maiko_O
Édité chez Kurokawa
en juillet 2011
I.S.B.N. 978-2-351-42578-7


L’auteur annonce au début du tome qu’il va y avoir du changement dans la série. Et en effet ça change. Les dessins sont meilleurs, l’histoire passe la vitesse supérieure, c’est très bon, un excellent tome, les suivants risquent d’être violents. J’aime beaucoup.

Hong Kong

Des fichiers vidéo circulent sur Internet. Des meurtres y sont filmés. Des hommes y sont tués, mordus par des serpents venimeux. Mise en scène habile ou snuff-movie pour pervers? Batman et le commissaire Gordon ne se posent pas la question, car des vies sont en jeu. Malheureusement, Batman est arrivé trop tard... Et quand le sillage des cadavres mène à la pègre de Hong-Kong, le voyage s’impose. Mais une fois sur place, Batman comprendra bien vite qu’il a affaire au Night Dragon, un personnage costumé qui sème la terreur parmi les malfrats hong-kongais. Allié ou ennemi? Telle est la nouvelle question que se pose Batman, dans ce récit endiablé qui emprunte à la fois aux polars et à la littérature populaire des pulps.

Batman Hong Kong
Scénario de Doug Moench
Dessin et couleurs de Tony Wong
Traduction d’Edmond Tourriol
Édité chez Semic
en avril 2004
I.S.B.N. 2-84857-071-7


Cet album fait un peu l’effet des grands classiques de films chinois ou japonais. L’histoire est assez pourrie, l’image est plutôt moche, l’acting est pitoyable, mais ça fait toujours plaisir de les revoir parce que les combats sont chouettes, la nostalgie tout ça tout ça. Ben cet album, c’est exactement ça, une histoire pourrie, des dialogues minables, les dessins ne sont pas beaux en dehors des scènes de combat, ou d’action en général. Et le tout, un dimanche, bah à la limite, ça passe.

Fullmetal Alchemist 8

Fullmetal Alchemist 8
De Hiromu Arakawa
Traduction de Maiko Okazaki et Fabien Vautrin
Édité chez Kurokawa
en septembre 2006
I.S.B.N. 978-2-351-42048-5


Quelques bouts de réponses sont apportés dans ce tome, on commence à rentrer bien dans le sujet, et on découvre les personnages de Xing. C’est encore une fois un tome très animé, beaucoup plus bonnambi que le précédent, mais qui apporte quelques éléments, ou du moins, qui précise les questions. Très bon.

Fell 1

Lorsque l’inspecteur Richard Fell est transféré de l’autre côté du pont qui sépare la capitale du quartier de Snowtown, il n’imagine pas être confronté immédiatement au torrent d’immondices que lui réservent les habitants de ce véritable purgatoire sur Terre. Justicier par conviction, flic par désespoir, Fell est lui aussi hanté par un lourd secret.

Fell 1 Snowtown
Scénario de Warren Ellis
Dessin et couleurs de Ben Templesmith
Traduction d’Alex Nikolavitch Racunica
Édité chez Delcourt
en septembre 2007
I.S.B.N. 978-2-7560-0910-0


Génial. J’adore cette bande dessinée, je l’avais déjà beaucoup appréciée à la première lecture, mais là, je ne sais pas. C’est comme si j’avais saisi toute l’essence de l’ambiance et des personnages. Je l’ai sentie tellement plus complète. Un petit chef d’œuvre. J’adore, vraiment. Et du coup, ça m’embête qu’il n’y ait pas eu de suite. J’espère qu’il y en aura une bientôt.

Jazz Maynard 4

Jazz Maynard aspire à s’installer définitivement à El Raval auprès de ceux qu’il aime et à s’adonner à sa passion, la trompette. Mais pour changer de vie et tirer un trait sur le passé, la volonté seule ne suffit pas. Aller contre sa nature, ne pas accepter ce que l’on est présente un risque : celui d’échouer et de perdre bien plus que la vie... l’espoir.

Jazz Maynard 4 Sans espoir
Scénario de Raule
Dessin et couleurs de Roger
Traduction de Geneviève Maubille
Édité chez Dargaud
en avril 2010
I.S.B.N. 978-2-5050-0805-7


La première trilogie étant un franc succès, les auteurs se sont dits ‘’Et si on continuait, ce serait cool non?’’. Et ben oui c’est cool. C’est pénible comme c’est cool, et fluide, et rapide. L’ambiance est excellente, les dessins sont superbes, les personnages sont ultra charismatiques (bon, pas Teo, ni Lucia, mais les autres oui!!) C’est encore une fois un superbe travail.

Hack/Slash 5

Hack/Slash 5
Scénario de Tim Seeley
Dessin d’Emily Stone
Couleurs de Courtney Via
Édité chez Devil’s Due Publishing
en septembre 2007
I.S.B.N. 8-82142-00076-2


Punaise, comme j’ai les boules de pas avoir la suite, elle commence tellement bien cette histoire. Et j’aime la tournure que ça prend. Je n’en dirai pas trop, même si je pense pas que qui que ce soit ici lise cette série, mais malgré tout, ‘’dans le doute obstine toi’’ me disait moi-même. En tout cas. C’est vraiment très bon.

Fullmetal Alchemist 7

Fullmetal Alchemist 7
De Hiromu Arakawa
Traduction deMaiko Okazaki et Fabien Vautrin
Édité chez Kurokawa
en juillet 2006
I.S.B.N. 978-2-351-42047-8


Des révélations à couper le souffle!! Enfin, une. De l’action comme il faut et donc, cette annonce qui nous indique qu’à partir de maintenant ça devient sérieux. Un tome très efficace et comme les autres bien fichu, rythmé comme il le faut. J’aime cette série!!

J'ai tué Adolf Hitler

J’ai tué Adolf Hitler
Scénario et dessin de Jason
Couleurs de Hubert
Traduction de Jérôme Martineau
Édité chez Carabas
en octobre 2006
I.S.B.N. 2-35100-178-8


De nouveau un excellent album par Jason. Ce type est grand, il est bon, et punaise, ça fait plaisir de lire de si bons albums. Déjà, le titre accroche, et bien l’album est super. Vite lu, mais super. J’adore.

Ghost in the shell

Cyberpolice : La Section 9 est une unité hautement professionnelle, impliquée dans les affaires d’espionnage les plus sales. Neothechnologie : Kusanagi n’est pas un agent comme les autres. Son corps cybernétique lui donne une force surpuissante et des arc-reflexes encore plus rapides. Neuro-interface : Une mystérieuse cyber-pirate pénètre les réseaux les mieux protégés. Elle est recherchée pour terrorisme, manipulation de la bourse et détournement de données. Réalité virtuelle : Kusanagi suspecte le ministère des affaires étrangères et surtout un programme top secret : le Projet 2501. Mais alors qu’elle enquête, Kusanagi expérimente des sentiments étranges sur sa propre humanité...

Ghost in the shell
Un film de Mamoru Oshii
Musique de Kenji Kawai
Sortie en novembre 1995
1h22min


De nouveau un grand classique dans l’univers de l’animé japonais. L’animation est bien moins bonne que dans Akira, mais les graphismes sont de meilleure qualité il me semble. L’histoire se veut ultra compliquée alors qu’au final, pas tellement, ce sont juste les termes employés qui font que ça se la pète un peu pour une histoire assez bateau au final. Attention, je ne dis pas que c’est pas bon, loin de là, j’adore cet animé, mais le monde entier criait au génie pour avoir fait une histoire pareille, je dis juste que c’est efficace et bien moins compliqué que ce qu’il n’y paraît. Et je ne suis pas spécialement intelligent donc bon. En tout cas. Ça reste un excellent animé, et un très bon moment à passer.

Bruce Wayne : Fugitive 2

Three months after Bruce Wayne escaped prison, his teammates determine that their mentor has been framed. But by whom? On the trail of poisoned heroin on Gotham’s streets, Batman begins to unravel the final pieces of the mystery. Before confronting the figure behind the elaborate scheme, he must first stop the poison from killing more people and learn why the clandestine government group called Checkmate has come to his city. Is there a connection between his antagonist and the federal government?

Batman : Bruce Wayne fugitive 2
Scénario de Greg Rucka, Devin Grayson et Ed Brubaker
Dessin de Steve Leiber, Scott McDaniel, Sergio Cariello et Roger Robinson
Couleurs de Jason Wright, WildStorm FX, Greg Wright et Gloria Vasquez
Édité chez DC Comics
en septembre 2003
I.S.B.N. 1-56389-947-7


Excellent dénouement de l’histoire. Sauf que non, il manque plein de choses à éclaircir, le principal est dégagé, les explications sont excellentes le méchant se laisse un peu facilement appréhender, mais il reste encore tout un album. Que contiendra-t-il? Can’t wait to read it!!!! Vraiment du très bon là.

Dalhia Noir (le)

Le Dalhia Noir
Un film de Brian De Palma
Avec Josh Hartnett, Scarlett Johansson, Aaron Eckhart et Hilary Swank
Musique de Mark Isham
Sortie en septembre 2006
1h56min


Un bon film. Agréable à regarder, un bon moment. L’ambiance est très chouette, les personnages plutôt bien construits et très bien joués (il faut le dire). J’aime beaucoup en tout cas. Le personnage principale est un mauvais flic, l’enquête se résout toute seule, les indices lui tombent dans la main, mais ça rend le film encore meilleur. Bref, j’ai beaucoup aimé.

Jazz Maynard 3

Barcelone traverse l’une des périodes les plus sombres de son histoire, le crime organisé gagnant, tel un cancer, les sphères politiques et les services de police de la ville. Jazz, Teo et Judas mettent leurs querelles entre parenthèses et affrontent ensemble le responsable de tous leurs problèmes. Vengeance, parole donnée, pouvoir... Ils savent chacun pourquoi ils vont risquer leur peau. Aucun d’entre eux n’ignore que le destin des êtres aimés et de la ville est entre leurs mains.

Jazz Maynard 3 Envers et contre tout
Scénario de Raule
Dessin et couleurs de Roger
Traduction de Charles D’haene
Édité chez Dargaud
en janvier 2009
I.S.B.N. 978-2-5050-0509-4


Voilà la fin de la trilogie. Alors les gens qui me connaissent savent que je suis plutôt raciste contre ce bon vieux peuple espagnol, que je n’aime pas ce pays, cette culture. J’y peux rien, c’est pas quelque chose que je peux expliquer, ce n’est pas quelque chose que l’on m’a appris (ou alors c’est à cause du professeur d’espagnol que j’avais en 3e et qui était un blaireau fini), bref, je n’ai pas d’excuse, je suis un vilain. Mais je dois reconnaître malgré tout qu’en ce qui concerne la bande dessinée, ils sont assez géniaux. Et celle-ci en est une preuve. C’est tout simplement grandiose. J’adore.

Walking dead 9

Seuls Rick et Carl, son fils, ont réchappé du massacre orchestré par le Gouverneur. Il leur faut désormais réapprendre à vivre avec la peur au ventre, chaque nouvelle rencontre pouvant être la dernière. La relative sécurité qu’ils avaient retrouvée au sein des murs du pénitencier n’est plus qu’un souvenir, et il revient désormais à Carl de soutenir son père, victime d’hallucinations de plus en plus préoccupantes. L’apocalypse a bien eu lieu... une deuxième fois!

Walking dead 9 Ceux qui restent
Scénario de Robert Kirkman
Dessin de Charlie Adlard
Traduction d’Edmond Tourriol/Makma
Édité chez Delcourt
en octobre 2009
I.S.B.N. 978-2-7560-1725-9


Un nouveau visage pour le désespoir. Ce tome est excellent, il montre parfaitement comment on peut basculer dans la folie, et comment on peut en sortir. C’est assez peu mouvementé par rapport au précédent tome, mais punaise, Kirkman a relevé la pression et la tension d’un ou huit crans. J’adore.

Hemingway

Hemingway
Scénario et dessin de Jason
Couleurs de Hubert
Édité chez Carabas
en octobre 2005
I.S.B.N. 2-351000-29-3


Du grand Jason. Superbe, très profond. J’adore. C’est tellement intelligemment maladroit. Je suis un grand fan de cet auteur, et cet album est vraiment excellent.

Akira

Akira
Un film de Katsuhiro Otomo
Musique de Tsutomu Ohashi
Sorti en juillet 1988
2h04min


Comment définir cet animé autrement qu’avec le mot classique? Impossible. C’est un grand classique, une grande œuvre. L’animation est vraiment excellente. L’histoire, même si elle est loin d’être aussi complète que dans le manga, est géniale. Je viens de me prendre une claque pour la 789e fois. Génial. Vraiment génial.

Hack/Slash vs. Chucky

Hack/Slash vs. Chucky
Scénario de Tim Seeley
Dessin de Matt Merhoff
Couleurs de Wes Dzioba
Édité chez Devil’s Due Publishing
en mars 2007
I.S.B.N. 8-82142-00076-2


Un one shot, et c’est rigolo. Assez violent parce que la série veut ça, et c’est très sympathique en fait. Vite lu, même si c’est en américain, c’est pas vraiment très bavard comme série, et y a pas vraiment besoin d’une rallonge de vocabulaire non plus, ce qui rend le dialogue plus percutant. Les dessins sont très bons, la mise en scène très film d’horreur. Bref, c’est super bien foutu.

Jazz Maynard 2

Le retour de Jazz Maynard et de sa sœur dans le quartier d’El Raval, à Barcelone, ne se déroule pas tout à fait comme prévu. Un ancien ami, Judas Melchiot, à présent à la tête du crime organisé de la ville, contraint Jazz à dérober une pièce d’une valeur inestimable. Comme si Jazz n’avait pas suffisamment d’emmerdes. Même pour le gentleman cambrioleur le plus doué du monde et malgré l’aide précieuse de son ami Teo, ce ne sera pas du gâteau. La nuit du vol, une série d'événements dramatiques vont ébranler la ville. Barcelone ne sera plus jamais la même.

Jazz Maynard 2 Mélodie d’El Raval
Scénario de Raule
Dessin et couleurs de Roger
Traduction de Charles d’Haene
Édité chez Dargaud
en avril 2008
I.S.B.N. 978-2-5050-0347-2


Excellent. Tout comme le premier. La mise en scène est toujours aussi dynamique, bien que très classique, il en ressort une sorte de rapidité et de puissance dues seulement aux dessins superbes. L’histoire avance à grand pas sur une petite distance. C’est excellent!!

Dreamwar

L’univers n’est pas assez grand pour eux tous. Superman, Majestic, Wonder Woman, Zélote, Batman et Midnighter. Ils sont les plus grands super-héros de leurs univers respectifs. Mais quand la Ligue de Justice, les Titans et la Légion des Super-Héros apparaissent dans l’univers WildStorm, le monde tremble. Ces héros fraîchement débarqués semblent ne guère s’en soucier. Horrifiés par la philosophie des groupes comme WildC.A.T.s., Authority et Stormwatch, ils décident de faire le ménage et de sauver cet univers... Peut-être au prix de leurs âmes.

Dreamwar
Scénario de Keith Giffen
Dessin de Lee Garbett
Couleurs de Gabe Eltaeb et Randy Mayor
Traduction d’Alex Nikolavitch
Édité chez Panini Comics
en septembre 2009
I.S.B.N. 978-2-8094-0852-2


Excellent album. Vraiment très très bon. Un pur bonheur. Un suspens assez balèze, une histoire du tonnerre, des dessins supers. Il y a tout là-dedans. Vraiment. Je ne saurais trop quoi rajouter. Il est tellement bon cet album, je l’ai lu d’une traite, plongé dedans du début à la fin. Ce n’était pas la première fois que je le lisais, mais je l’ai redécouvert. Et c’est tellement bon!!

Créateur (le)

L’histoire délirante et sanglante de Darius, auteur à succès qui découvre avec horreur qu’il a oublié d’écrire sa pièce. Commence alors pour lui, et surtout pour les autres, le pire des cauchemars...

Le créateur
Un film d’Albert Dupontel
Avec Albert Dupontel, Claude Perron, Philippe Ochan, Michel Vullermoz, Nicolas Marie, Patrick Ligardes, Michel Fau et Micheline Boudet
Musique de Jean-Pilippe Goude et Alain Ranval
Sortie en juin 1999
1h27min


Un grand bravo à monsieur Dupontel. Encore une fois un film drôle par son mauvais esprit et sa noirceur. J’aime ce film, que ce soit la mise en scène, le jeu d’acteur ou même l’histoire qui est super efficace. C’est vraiment un excellent film. J’aime beaucoup.

Halloween

"-La mort, ça se fête pas! La mort c’est froid, c’est triste, c’est vide...  –Tu fais erreur, jeune fille, tous les morts n’ont pas froid. Leur vie n’a rien de vide. Et il ne tient qu’à toi qu’ils deviennent tes guides."

Halloween
D’Olivier G. Boiscommun
Édité chez Les Humaoïdes Associés
en octobre 2006
I.S.B.N. 2-7316-1894-9


Je conseille vivement cet album à toutes les personnes qui ont vécu la mort d’un proche. Il y a une dédicace au début "À tous ceux qui sont morts et qui me parlent encore." Ça résume très bien cet album. Il est superbe.

Authority L’année perdue (the) 2

Espérant  trouver le chemin qui les ramènera chez eux, les membres d’Authority passent d’une réalité parallèle à l’autre et débarquent sur des planètes Terre décidément improbables. Sur l’une d’entre elles, les héros trouvent des versions fascistes d’eux-mêmes, alors qu’ailleurs, ce sont des clowns. Arriveront-ils à rentrer chez eux?

The Authority L’année perdue 2
Scénario de Grant Morrison, Keith Giffen et J.M. DeMatteis
Dessin de David Williams, Kelsey Shannon, J.J. Kirby, Michael Lopez, Brandon Badeaux et Kevin Nowlan
Couleurs de David Williams, Kelsey Shannon, Gabe Eltaeb et Johnny Rench
Traduction de Jérémy Manesse
Édité chez Panini Comics
en août 2011
I.S.B.N. 978-2-8094-2016-6


C’est donc la fin de cette mini série en deux tomes. Et on dirait bien une fin définitive. J’espère que je me trompe, cette série est tellement bonne. Et ce tome là est comme les autres, excellent. Super bien fichu. Plein de rebondissements tellement inattendus et prenant. Un tirage de chapeau est de rigueur.

Ennemis publics

À situation désespérée, mesures désespérées : Lex Luthor est Président et la Ligue des Justiciers est au service du gouvernement. Seuls Batman et Superman se dressent contre ce nouveau régime – et leur infidélité se trouve être exactement ce que Lex Luthor prévoyait. Utilisant leur statut de paria pour fomenter une vendetta contre Superman, Luthor fait enfin un pas vers la victoire dans son complot contre l’Homme de Fer.

Superman/Batman : Ennemis publics
Un film de Sam Liu
Musique de Christopher Drake
Sortie en septembre 2009
1h05min


Et bien, c’est vachement mieux que Apocalypse. L’histoire est pas mal du tout. C’est du déjà-vu, mais c’est plutôt bien monté, les personnages sont intelligemment utilisés, les graphismes sont pas mal du tout, l’animation laisse un peu à désirer à certains moments, mais ça reste très correct. C’est vraiment pas mal du tout.

Hack/Slash Trailers

Hack/Slash Trailers
Scénario de Tim Seeley
Dessin de Skottie Young, Sean Dove, Tim Seeley, Mike Norton, Stefano Casseli et Josh Medors
Couleurs de Skottie Young, Josh Blaylock, Katie Desousa, Blond et Daniele Rudoni
Édité chez Devil’s Due Publishing
en février 2006
I.S.B.N. 8-82142-00076-2


La première chose à noter sera que les dessins sont super inégaux, certains sont très très bons, et d’autres vraiment mauvais. C’est dommage. Ensuite, il s’agit de trailers, du coup, ce sont de supers intros, mais il n’y a jamais de fin. Et du coup, c’est assez frustrant. Parce que les intros sont vraiment excellentes, on a envie de connaître la suite. Mais je suis même pas certain qu’elles soient faites. Un très bon press-book avec une certaine frustration malgré tout.

C.R.A.Z.Y.

C.R.A.Z.Y., c’est d’abord la saga extraordinaire d’une famille ordinaire, entre les promenades en moto pour impressionner les filles, les pétards fumés en cachette, les petites et grandes disputes... C.R.A.Z.Y., c’est aussi l’histoire Zac, qui nous parle avec humour et sarcasme le malheur d’être né le jour de Noël, de se sentir différent des autres et de grandir dans une famille de gars auxquels il essaie désespérément de ressembler. C.R.A.Z.Y., c’est enfin le récit de ses tentatives désespérées pour regagner l’affection d’un père, pour qui il est prêt à renier sa nature profonde.

C.R.A.Z.Y.
Un film de Jean-Marc Vallée
Avec Michel Côté, Marc-André Grondin, Danielle Proukx et Pierre-Luc Brillant
Sorti en mai 2005
2h07min


Et bien, ça faisait longtemps que je n’avais pas vu ce film. Il est plutôt cool, les acteurs sont bons, cet accent est génial. C’est pas que ça qui fait le film, l’histoire est bonne, la musique est bonne. Bref, c’est un bon film. Un film de fille il me semble, mais un bon film au demeurant...

La mystérieuse Batwoman

Lorsque le Pingouin et Rupert Thorn envisagent de faire sortir illégalement une cargaison d’armes de Gotham City, une vengeresse déchaînée à l’apparence de Batwoman surgit en ville pour les stopper... Dotée de gadgets ultra-sophistiqués et d’une technique de combat hors-normes, Batwoman essaie de devenir un super-agent contre le crime, bien qu’elle en franchisse les limites... Batman a de plus en plus de doutes sur son identité. Est-elle vraiment une alliée?

Batman : La mystérieuse Batwoman
Un film de Sander Schwartz
Musique de Lolita Ritmanis
Sortie en octobre 2003
1h12min


Bon, c’est vraiment pas le meilleur Batman qu’ils aient fait, mais bon, c’est quand même pas trop mal. On va dire que là, pas d’interprétation multiple. C’est un truc pour jeune, même en étant vieux, on le voit pas de manière plus glauque ou triste. Ça manque un peu je dois avouer.

Et ça vous fait rire?

Hugleikur Dagsson nous vient d’Islande. En Islande, la nuit dure dix-neuf heures l’hiver. En Islande, il n’y a pas de nuit l’été. En Islande, la boisson nationale est la "Black Death". En Islande, le plat national est composé de viande de requin faisandée. En Islande, ce livre est un best-seller.

Et ça vous fait rire?
De Hugleikur Dagsson
Traduction de Mona Claro
Édité chez Sonatine Éditions
en avril 2009
I.S.B.N. 978-2-35584-023-4


Le mauvais esprit, j’aime ça, et comme le dit un prêtre à son auditoire sur l’une de ces pages : "Vous devriez avoir honte de vous! En ce moment, Dieu est sûrement en train de pleurnicher comme une fillette, la tête dans l’oreiller!"

Bruce Wayne fugitive 1

Convicted of killing Vesper Fairchild, Bruce Wayne is sent to Blackgate Prison – only to escape, triggering a citywide manhunt. The man who is Batman has gone to ground, renouncing his civilian identity and operating deeper in the shadows than ever before. Now it falls to his family – Nightwing, Robin, Oracle, Batgirl, Spoilerand Alfred – to find out who really committed the murder. All the evidence points to someone setting Batman up... but it could also be pointing squarely at Batman’s guilt.

Batman : Bruce Wayne fugitive 1
Scénario de Devin Grayson, Ed Brubaker, Chuck Dixon et Kelley Pucket
Dessin de Roger Robinson, Scott McDaniel, Rick Leonardi, Phil Noto, Trevor McCarthy, Sean Phillips, William Rosado et Dave Ross
Couleurs de Gloria Vasquez, Greg Wright, WildStorm FX et Jason Wright
Édité chez DC Comics
en novembre 2002
I.S.B.N. 1-56389-933-7


Brillant. Une histoire qui tient la route, un déroulement qui laisse place au suspens, au doute, à la colère, à l’espoir même. C’est très bien fait. Les dessins ne sont pas tous bons, mais l’histoire est tellement prenante. C’est super bien tourné, la mise en scène est grandiose. C’est une excellente trilogie.

Fond du bocal (le) 6

Le fond du bocal 6
De Nicolas Poupon
Édité chez Le Cycliste
en avril 2007
I.S.B.N. 978-2-35273-011-8


Il me semble que c’est le dernier de la série. Et c’est de loin le plus abouti il me semble. Les histoires sont drôles, un peu plus complètes, un peu plus élégantes, mieux tournées. Je l’aime beaucoup celui-là. Je crois bien que c’est mon préféré, rien n’est à jeter là-dedans.

Black Panther 30

Black Panther 30
Scénario de Reginald Hudlin
Dessin de Francis Portela
Couleurs de Val Staples
Édité chez Marvel
en octobre 2007
I.S.S.N. 1540-0255


Il va falloir que j’essaie de trouver la suite, parce que là, ça devient vraiment chaud bouillant pour Black Panther, Tornade, la Torche et la Chose. La fin de ce volume donne vraiment envie d’attraper la suite et de se plonger dedans. Sauf que j’ai pas la suite. Alors, j’ai un peu les boules je dois vous avouer. Enfin, c’est toujours aussi bon. Ça fait plaisir de lire des choses comme ça!!

Fond du bocal (le) 5

Le fond du bocal 5
De Nicolas Poupon
Édité chez Le Cycliste
en septembre 2006
I.S.B.N. 978-2-912249-96-8


Tout comme les autres, c’est drôle, léger, assez nouveau, il est bon pour arriver à renouveler comme ça ses blagues juste en utilisant des poissons rouges. Je félicite de nouveau la performance, j’aime beaucoup.