vendredi 9 mars 2012

Slaine Tueur de démon

Slaine Tueur de démon L’intégrale
Scénario de Pat Mills
Dessin et couleurs de Glenn Fabry, Dermot Power, Greg Staples, Nick Percival et David Lloyd
Traduction de Jacques Collin
Édité chez Nickel Productions
en juillet 2011
I.S.B.N. 978-2-914420-35-8


Tout comme le premier tome, celui-ci est excellent. C’est assez injuste d’appeler ça des tomes puisqu’il s’agit en réalité, d’intégrales. Mais bon. Je disais donc, c’est génial, bête, méchant, violent, tant dans l’histoire que dans la manière de la raconter et dans le dessin. C’est assez exceptionnel. Et à la fin de celui-ci, il y a une bd dont vous êtes le héros. Et c’est tellement bon, la curiosité m’a poussé à le faire plusieurs fois afin de découvrir toutes les possibilités. Et bien c’est excellent. J’adore, vraiment, une série très très très bonne.

Danger girl Kamikaze! 1

Danger girl Kamikaze! 1
Scénario et dessin de Tommy Yune
Couleurs de Guy Major
Édité chez Wildstorm
en novembre 2001
I.S.B.N. 7-61941-22638-5


Ici et , vous avez les deux premiers tomes qui sont la première histoire. J’avais bien aimé, c’était un truc pour "poser le cerveau" comme le disent les jeunes de nos jours. Et bien ça continue dans la lancée, c’est agréable à lire, c’est plutôt bien dessiné, la mise en scène est assez bonne, j’aime bien, c’est dommage que je n’aie pas la suite.

Fond du bocal (le) 1

Le fond du bocal 1
De Nicolas Poupon
Édité chez Le Cycliste
en janvier 2004
I.S.B.N. 2-912249-41-4


C’est ce que j’appelle de la bande dessinée de toilettes. Pas parce qu’il faut la lire pendant que vous vous faites une toilette, non, il faut la lire quand vous êtes sur le trône. C’est le genre de bande dessinée qui rend une défécation difficile plus agréable. C’est drôle, bête, on pourrait croire que faire toute une bande dessinée avec des poissons rouges est un moyen de vite tourner en rond, mais pas du tout. C’est très bon en tout cas.

Spawn 3

Ancien agent des forces spéciales assassiné par ses supérieurs, Al Simmons est revenu d’entre les morts sous la forme d’un Hellspawn, soldat chargé de mener les hordes infernales contre les armées divines lors du prochain Armageddon. Le jeune démon, ressuscité par amour pour sa femme Wanda, découvre alors l’étendue de ses pouvoirs et des responsabilités qui lui incombent. Cependant, entre lui et cet amour perdu, se dressent des ennemis toujours plus puissants. Je té sur les routes du continent américain, Spawn cherche désormais des réponses aux questions qui le tourmentent.

Spawn 3 Réflexion
Scénario de Todd McFarlane et Alan Moore
Dessin de Todd McFarlane, Greg Capullo et Tony Daniel
Couleurs de Steve Oliff, Quinn Supplee et Todd Broeker
Traduction d’Alex Nikolavitch Racunica
Édité chez Delcourt
en septembre 2007
I.SB.N. 978-2-7560-1080-9


Là, le Spawn, il commence à l’avoir mauvaise, du coup il devient bien plus violent. Plus sombre aussi. C’est excellent, l’histoire n’est toujours pas impressionnante de surprise, mais c’est bien mené. Et les dessins sont toujours aussi bons. Très efficace.

Batman 1964

Archives DC vous fait revivre, sous leur forme originale, les aventures inoubliables des plus grands héros de l’univers DC. Ce volume réunit les premiers épisodes de l’âge d’argent de Batman et Robin, l’époque où le Chevalier Noir change de costume pour adopter le symbole de la chauve-souris sur fond jaune. Au programme : Detective Comics 327 à 33 et Batman 164 à 167.

Batman 1964
Scénario de Gardner Fox, John Broome, France Herron et Bill Finger
Dessin de Carmine Infantino et Bob Kane
Encrage de Joe Giella et Murphy Anderson
Édité chez Panini Comics
en novembre 2005
I.S.B.N. 2-84538-605-2


Comme je le disais pour cet album là, j’aime relire ces vieilleries, c’est léger et agréable, ça permettrait presque d’oublier toute la merde. J’aime beaucoup les histoires un peu folles, les énigmes d’une logique implacable (?!?), les graphismes vieux. C’est que du bon ces archives.

Entremondes (les) 2

"N’y a-t-il point belle lurette que le prêtre pense à tout autre chose qu’au bon Dieu que son bedeau y croit encore... Et dur comme fer? C’est à vomir en vérité!..." Céline

Les entremondes 2 Les eaux lourdes
Scénario de Patrice Larcenet
Dessin et couleurs de Manu Larcenet
Édité chez Dargaud
en octobre 2001
I.S.B.N. 2-205-05079-6


Excellent tome que celui-ci. Un tout petit peu moins bon que le premier, mais excellent malgré tout. D’une tristesse exceptionnelle. Très noir et vraiment fort. Du grand art.

Black Jim, l’impitoyable ninja

Chuang, un jeune chinois, débarque aux États-Unis où il retrouve son ami d’enfance Ah Kwan. Son don pour les arts martiaux fait vite le tour de la petite ville. Et il rencontre lors d’un tournoi le champion local, Rob. Chuang en sort vainqueur et Rob est humilié. Pendant ce temps, 3 gangsters qui viennent de dévaliser une banque, trouvent une ferme pour se cacher. Ils tuent le fermier et sa femme. Seul Jim, le fils du fermier arrive à leur échapper bien que gravement blessé. Il est recueilli par Chuang et Ah Kwan. Sauvé in extremis, Jim supplie les deux amis de le former aux techniques du kung fu. Un seul but pour Jim : venger ses parents.

Black Jim, l’impitoyable ninja
Un film de Hwa Yi Hung
Avec Billy Chong, Hau Sau Sing, Ma Sung Tak et Louis Neglia
Sortie en mars 1979
1h30min


Alors toute l’astuce, c’est d’arriver à retrouver Black Jim. Il y a bien un Jim qui est aussi coloré que moi, et ce n’est pas du tout un ninja. Il est assez impitoyable au demeurant. En ce qui concerne la date de sortie, j'ai d'abord dû trouvé le nom sous lequel il était sorti, parce que ce n'était pas celui-ci, mais Black Jim le magnifique... Bref, un film de baston que mon frère a élégamment défini de la manière suivante ‘’c’est un peu comme un porno mais avec des bagarres à la place des scènes de c**’’. Et c’est complètement ça. Avec en plus, des répliques cultes. Bref, du grand cinéma comme on l’aime.

Springheeled Jack 1

Springheeled Jack 1
Scénario et dessin de David Hitchcock
Couleurs de Philippe Gaulier
Édité chez Full Circle
en juillet 2006
I.S.B.N. 9-77175-11372-2


Bon, alors c’est l’intro. C’est dommage, ça commence pas mal, c’est pas vraiment transcendant, en plus, sur la couverture, il y a le nom de Bisley, je pensais bêtement qu’il faisait les dessins, je n’ai même pas ouvert pour vérifier. Mais non, il ne fait que la couverture, et c’est dommage. L’autre est bon, mais ça n’a pas la force du dessin de Bisley. Ça commence vraiment pas mal, c’est un chouïa trop bavard, mais ça reste un truc qui promet de bonnes choses, dommage que je n’aie pas la suite.

Bienvenue à Gattaca

Dans un futur proche, à Gattaca, les êtres parfaits sont génétiquement sélectionnés dès leur naissance. Eux seuls sont promis à une vie de succès, et peuvent participer aux programmes spatiaux. Mais Vincent va défier le système, et prendre l’identité d’un être parfait pour appartenir à l’élite. Dès lors il risque sa vie, et se retrouve au cœur d’une vaste connexion de mensonges, de corruption, et de meurtre!

Bienvenue à Gattaca
Un film d’Andrew Niccol
Avec Ethan Hawke, Uma Thurman, Jude Law, Alan Arkin et Elias Koteas
Musique de Michael Nyman
Sortie en avril 1998
1h41min


Tout d’abord, on vire la morale ‘’On peut tout faire si on est vraiment motivé’’ ou autre ‘’chacun est maître de son destin, alors battez-vous pour vos rêves!!’’ parce que c’est de la merde. Ce film est bien foutu, vraiment, et les acteurs sont très bons, du coup ouais, j’aime beaucoup. Mais vraiment en ne faisant pas du tout gaffe au message, parce que c’est un coup à le rendre vraiment pénible. Quoi qu’il en soit c’est toujours un plaisir de le revoir.

Secret show

La vie de Randolph Jaffe, modeste employé d’un bureau de poste restante au Nebraska bascule quand, en parcourant les lettres ‘’abandonnées’’, il met à jour l’existence d’une société secrète qui pratique L’Art, une sorte de magie, un savoir occulte quasi divin. Quittant le Nebraska pour la Californie, il fait la rencontre du Dr Fletcher, avec qui il met au point le Nonce.  Ce dernier leur confère un pouvoir mystique et exacerbe leurs différences. Un combat de titans a alors lieu, au cours duquel les deux hommes sont projetés dans les entrailles de la Terre, où ils se retrouvent prisonniers. Jusqu’au jour où ils parviennent à féconder quatre jeunes filles et à reprendre leur combat à travers leurs ‘’enfants’’.

Secret show
Adaptation du livre de Clive Barker
Scénario de Chris Ryall
Dessin et couleurs de Gabriel Rodriguez
Traduction d’Achille(s)
Édité chez Akileos
en mai 2011
I.S.B.N. 978-2-35574-075-6


Excellent. C’est bien construit. Selon Clive Barker, ça suit parfaitement son roman, du coup, il me donne envie de le lire. L’histoire est excellente, même si elle n’est pas d’une originalité à toute épreuve, mais elle est habilement et parfaitement bien traitée, et les dessins sont de très haut niveau. J’aime beaucoup. J’espère, tout comme l’auteur, qu’ils pourront faire les deux autres tomes de la trilogie.

À ton image

Le plus beau rêve de Mathilde et Thomas, deux êtres au passé douloureux, est d’avoir un enfant. Face à la stérilité de Mathilde, Thomas a recours secrètement à la manipulation génétique. Lorsque Manon voit le jour, leur bonheur semble complet. Pourtant, la petite développe une étrange personnalité. Portrait craché de sa mère, Manon se montre anormalement précoce et de plus en plus menaçante. Les secrets de chacun pèsent chaque jour un peu plus lourd, les démons enfouis s’apprêtent à surgir...

À ton image
Un film d’Aruna Villiers
Avec Christophe Lambert, Nastassja Kinski, Audrey Dewilder et Jeanne Buchard
Sortie en mai 2004
1h34min


C’est dommage. Ça aurait pu être un film pas mal, l’idée est pas trop mal. Le problème étant que c’est mal joué, mal monté, mal raconté. Mais bon. Je suis quand même super fan de Christophe Lambert alors on va dire que c’est génial!!!

Ciel au-dessus de Bruxelles (le)

Le ciel au-dessus de Bruxelles
De Bernar Yslaire
1 coffret contenant 2 tomes
Édité chez Futuropolis
en novembre 2008

Et bien ce sont deux tomes superbes. Comme en témoigneront les billets. L’histoire est magnifique, les personnages le sont, les dessins le sont. Ces deux albums sont tout simplement des coups de génie, tant au niveau du graphisme, que de l’histoire et des dialogues. Une chanson résonne quand je les lis, Imagine version A perfect circle. C’est tout bêtement sublime.

Dragon ball 5

Dragon ball 5 Sangohan
D’Akira Toriyama
Traduction de Kiyoko Chappe
Édité chez Glénat
en octobre 2001
I.S.B.N. 2-7234-3460-5


Excellent tome encore une fois. Sangoku revoit son grand-père, ressuscite le père d’Upa, et le championnat du monde des arts martiaux commence. Très bien fichu, toujours léger, toujours rafraîchissant, toujours aussi bon.

Jurassic Park

Jurassic Park
Scénario de Walter Simonson
Dessin de Gil Kane
Couleurs de George Perez
Traduction de Janine Bharucha
Édité chez Comics USA
en septembre 1993
I.S.B.N. 2-8769-5216-5


Bon, alors c’est vieux. Ça a super mal vieilli. C’est moche, c’est chiant. C’est l’une de mes premières bandes dessinées, mais je suis même pas sûr d’avoir le côté nostalgie pour m’y rattacher. Je pense que même les fans du film et de cet univers ne peuvent sincèrement pas apprécier ça. Enfin...

Entremondes (les) 1

"Nous pouvons regarder la mort en face ; mais sachant, comme quelques-uns d’entre nous le savent aujourd’hui, ce qu’est la vie humaine, qui pourrait sans frissonner regarder en face l’heure de sa naissance?" Baudelaire

Les entremondes 1 Lazarr
Scénario de Patrice Larcenet
Dessin de Manu Larcenet
Couleurs de David De Thuin
Édité chez Dargaud
en juin 2000
I.S.B.N. 2-205-04982-8


Voilà. Je suis tout calmé par cet album. Maintenant j’ai comme un poids, je ne sais trop s’il est sur mes épaules ou dans ma gorge, mais il est là. Et la phrase de Baudelaire, si je la trouve un peu emo-goth dans la forme explique bien ce poids. C’est excellent comme album bien sûr, l’histoire est superbe, les dessins parfaits et la morale tape dans les genoux tellement fort que les fesses tapent les chevilles. Superbe.