mercredi 22 février 2012

Randy Mandys 3 The way we are volume 1

Randy Mandys
The way we are volume 1

Je fais de la pub pour mon frère, ici, alors je peux bien en faire pour les copains, surtout quand les copains en question sont les sauveurs du rock’n’roll. Ici encore je vais essayer d’être le plus objectif possible sachant que, contrairement à l’autre billet –Musique- cette fois-ci j’adore ce groupe. Vraiment, j’ai acheté tous les albums, j’essaie d’aller au plus de concerts possibles, une vraie petite groupie quoi. Voilà, alors cet album coûte 10€, ce qui n’est pas cher du tout, et en fait, c’est un vinyle avec des lunettes 3D et un code de téléchargement pour l’avoir en mp3 et pouvoir se ballader en faisant vivre le rock’n’roll partout où on va! (Quel publicitaire de génie!) Vous pouvez vous le procurer sur le net, à Ampli, et à tout plein d’endroit comme à la librairie Bachi-Bouzouk qui sont indiqués sur le site. Donc comme pour le précédent, j’écoute les chansons, et je dis ce que j’en pense.

The wholling stoppelizy stroke back, in your face, dammit!  Une introduction de génie j’ai envie de dire. Cette chanson, à l’image du clip (oui, c’est beau comme inversement de support, je suis assez génial, merci, mais c’est ça d’écouter de la bonne musique) est excellente. On sent la note Randy Mandys, et on sent aussi l’évolution, une sorte de maturité qui se serait emparée du groupe qui garde malgré tout ce côté un peu décalé tellement bien exploité. Ils sont vieux, mais ils ont encore des tonnes de choses à offrir, c’est à peu près ce que me fait ressentir cette chanson. (Et ce clip est merveilleux)

The first rock star of a new kind  Un autre clip, tout aussi... Non pas vraiment aussi bon que le précédent parce que le précédent est vraiment génial, mais celui-ci reste malgré tout excellent, la chanson l’est aussi, c’est assez frais, ça donne envie de remuer la jambe. J’aime beaucoup.

The way we are  Ici se termine la trilogie des clips pour cet album, celui-ci date un peu plus et cette chanson est celle qui m’a fait baver pendant les longs mois qui ont précédé la sortie de l’album. Elle confirme les deux premières chansons. C’est frais, c’est bonnambi, c’est bon et ça donne envie de remuer la jambe, et d’ailleurs, quand j’écoute ce disque, ma jambe remue tout le temps (référence clin d’œil pas super subtile pour les plus perspicaces). Excellente.

Hope in new life forms  Cette chanson-ci est bonne, un peu moins à mon goût que les trois précédentes  et les trois qui suivent, j’aime moins le refrain, un peu moins les cœurs qui donnent une sorte d’atmosphère... Je saurais pas dire en fait, c’est de la haute voltige et j’aime moins, c’est tout, malgré tout, il y a quelque chose qui fait que non, ce n’est pas mauvais pour autant, ça reste bon, mais moins que le reste, à mon avis.

Where are my dollars? Cette chanson est excellente, tout simplement, je l’aime beaucoup. En fait elle donne une sorte d’ambiance que je ne saurais décrire et qui me plait énormément. C’est du rock’n’roll que j’appelle énervé. Pas tellement que ce soit bourrin ou quoi, non, c’est justement très rock’n’roll, mais il y a un côté super sombre dans cette chanson, diminué par les chœurs qui sont tout simplement parfaits, placés pile où il faut. Excellent à mon sens.

A man is still a man  Pour celle-ci, c’est étrange, elle est bonne, mais elle dissone trop avec le reste de l’album. Je sais pas, comme une tâche dans le décor. Pourtant elle est vraiment excellente, la musique qui entraîne les pensées au plus profond de l’âme (poète le type), la voix qui déchire les sens (dans le bon sens du terme). Mais je ne sais pas, j’arrive pas à l’inclure au tout. Ce qui est dommage, parce que vraiment, quand je l’écoute, il m’arrive souvent de la repasser trois ou quatre fois d’affilées, mais elle est trop en désaccord avec le reste (comme je le répète depuis le début en fait).



Voilà, alors il y a eu un très bon concert le 29 janvier 2011 à l'Ampli, Billère (64). Même si j'ai trouvé les premières parties à la limite du supportable, comme à leur habitude, les Randy Mandys eux, ont été magique, grandioses, impressionnants, beaux. Bref, et ils m'ont signé mon disque. Alors je suis content. Parce qu'en plus de faire de la musique géniale, ils sont trop sympas les types.